});












Cheikh Abdoulaye Dieye : Comment travailler pour Serigne Touba 

= 1514

Travailler pour le Cheikh, c’est en premier lieu être reconnaissant envers Dieu, ensemer la terre, bâtir, recueillir un profit honnête et répandre le bien. Les mourides doivent être des frères en Dieu et se souhaiter mutuellement la paix, c’est une nécessité pour établir des relations pacifiques entre les hommes. Fraternité, égalité, tolérance, coopération sont les principes devant guider les relations entre musulmans.

Travailler pour le Cheikh, c’est aussi comprendre son message universel. C’est avoir la ferme conviction que le mouridisme n’est rien d’autre que l’application du message authentique du Prophète Muhammad (SAWS). Sa vie nous montre la manière dont il a mis en pratique ce message. Sa conduite doit donc servir d’exemple aux musulmans.

Les talibés doivent tous connaître le comportement du Cheikh à travers les événements de sa vie, et en tirer les leçons qui s’imposent. Telles sont les directives pratiques pour établir une société qui veut se plier aux lois divines.

Extrait de Touba : signes et symboles, par Cheikh Abdoulaye Dièye, Editions Deggel, page 103.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.