});












Cheikh Mbacké Bara Dolly : Sur la libération des présumés homosexuels à Kaolack

= 751

La libération des présumés homosexuels à Kaolack continue de faire jaser. Très en colère, le Secrétaire national chargé des Affaires religieuses et coutumières du Parti démocratique sénégalais crie au scandale. Il trouve incompréhensible «relâcher des homosexuels et de mettre en prison des imams».

Pour Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly, «les chefs religieux doivent savoir que Macky Sall les trompe». Parce que «s’il dit qu’il va aider les foyers religieux et maltraiter en même temps l’Islam, ça veut dire qu’il les trompe».

Or, souligne-t-il, ces chefs le sont parce que l’Islam l’a autorisé. C’est pourquoi, «ils doivent mieux s’occuper de cette religion».

Le vice-président du Conseil départemental qui indique que les édifices publics et résidences que Macky Sall a l’intention d’ériger dans les foyers religieux ne peuvent rien apporter à la religion «qui survivra à tout».

«Si quelqu’un se la met à dos pour ensuite dire qu’il aide les chefs religieux en construisant des bâtiments, c’est de la tromperie», a-t-il insisté.

Et pour cela, il conseille aux chefs religieux «de se méfier de Macky Sall».

Parce qu’il ne peut pas les aider avec des bâtiments tout en se mettant à dos l’Islam en libérant des homosexuels que la religion combat. Par ailleurs, le chef religieux est revenu sur la polémique issue de son discours à la nation où il a abordé la réduction ou non de son mandat, indiquant par là qu’«on ne laissera jamais Macky Sall se dédire. Parce qu’il a été élu pour cinq ans en raison de sa promesse».

Partant de là, il soutient qu’il doit impérativement respecter sa promesse. Parce que «les Sénégalais ne le laisseront pas se dédire».

À ce propos d’ailleurs, Cheikh Mbacké Bara Dolly promet que si Macky Sall prend un autre chemin, qui ne trouve pas l’assentiment général, il rencontrera les patriotes que compte le pays sur son chemin.

Parce que «si on le laisse faire, il va effectuer son mandat des 7 ans et ensuite demander un troisième mandat». C’est pourquoi il est nécessaire de se lever tout de suite pour lui barrer la route, suggère le «frère» d’Abdoulaye Wade.

Pour ce Conseiller départemental de Mbacké, Macky Sall doit organiser l’élection présidentielle en 2017 pour permettre aux Sénégalais de le renvoyer du socle du pouvoir parce qu’il n’y a pas un bilan à faire valoir satisfecit.

 Source : La Tribune

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *