});












Classement 2015 des pays africains les plus visités, le Sénégal le grand absent

= 1792

L’agence espagnole Bloom Consulting vient de publier son classement des meilleures destinations touristiques dans le monde pour l’année 2014-2015.

Un classement qui connait de grands changements, mais aussi de nombreux absents.

Depuis 14 ans, Bloom Consulting en partenariat avec The Economist, CNN et Forbes, s’intéresse aux déplacements des touristes dans les pays du monde à travers son classement des meilleures destinations touristiques.

Ce classement s’appuie sur quatre critères : la performance économique mesurée en recettes du tourisme au cours des cinq dernières années, le nombre de recherche en ligne pour les activités du secteur, les attractions liées au tourisme, le contenu numérique ainsi que la performance des médias sociaux.

Selon ce rapport, l’Afrique du Sud a détrôné l’Egypte du premier rang.

Une remontée favorisée par l’instabilité politique dans le pays des pharaons, l’amélioration du climat des affaires, ainsi que la libération du secteur du transport aérien et d’importants investissements d’infrastructures dans le pays de Nelson Mandela.

Une percée qui permet également au pays « arc-en-ciel » d’intégrer le top 25 des meilleures destinations touristiques au niveau international.

La troisième position est occupée par le Maroc qui conserve sa place, suivi du Kenya. La Tanzanie améliore sa position et ravit à l’île Maurice la cinquième place.

On note également les progressions des pays comme le Zimbabwe (+5), Soudan (+6), Seychelles (+3), Côte d’Ivoire (+3) et même le Cameroun (+3) en dépit de ses problèmes sécuritaires dans l’Extrême Nord.

A noter que plusieurs pays présents dans ce classement ont bénéficié durant cette période d’une meilleure visibilité avec l’implantation de partenaires touristiques, de tours opérateurs mais aussi d’ investissements importants : routes, hôtels, hôpitaux, etc. L’un des faits marquants de ce classement est l’absence du Sénégal sur la liste des trente-sept pays africains retenus, alors que le pays était présent dans le précédent. Une absence qui traduit les difficultés actuelles du secteur touristique dans le pays.

Ismael Cabral Kambell
Resp PR & Communication
Jovago Afrique de l'Ouest

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *