});












Controverse autour de la mort d’Elimane Touré à la police du Port – L’autopsie confirme la thèse de la pendaison

= 660

Un pan du voile s’est levé sur la mort d’Elimane Touré, décédé dimanche dernier dans les locaux du commissariat spécial du Port où il était gardé à vue.

Alors que la famille du défunt avance la thèse de la mort suite à des violences, l’autopsie révèle le contraire. Selon nos sources, les conclusions du médecin légiste parlent d’asphyxie mécanique par pendaison ayant occasionné une luxation du rachis cervical.

Autant dire que le médecin confirme la police. Dans un communiqué publié lundi, le Bureau des relations publiques de la police affirmait que le défunt démarcheur au Port autonome de Dakar s’était suicidé par pendaison en utilisant un drap.

Toujours est-il que malgré cet élément qui semble disculper la police, les deux limiers qui font l’objet d’une mesure disciplinaire continuent de subir une mise aux arrêts de 20 jours au Camp Abdou Diassé.

Pour rappel, la victime a été interpellée suite à une plainte de son employeur I. Sarr. Selon la police, Elimane Touré avait menacé de mort, à maintes reprises, son patron.

Et cela, devant témoin. C’était d’abord le vendredi 17 février 2017 puis le dimanche 19 février 2017 au domicile même du plaignant à Yeumbeul.

Suite à ces menaces, M. Sarr est allé déposer une plainte au commissariat de Yeumbeul. ‘’Les investigations entreprises ont permis d’interpeller le nommé Elimane Touré avant son transfèrement, par réquisition, au commissariat spécial du Port où il a été placé en garde à vue avec un certain confort’’, renseigne le porte-parole de la police. Malgré ‘’ce confort’’, le mis en cause a perdu la vie deux heures de temps après.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.