});












Crise au Pds: Que mijote Modou Diagne Fada ?

= 689

Les “réformateurs” du Parti démocratique sénégalais sont toujours sur le pied de guerre. Cependant leur leader Modou Diagne Fada refuse de se prononcer sur les questions qui touchent le Pds.

Que mijote Modou Diagne Fada? Le tonitruant responsable libéral et leader des “réformateurs” du Parti démocratique sénégalais (Pds) refuse de se prononcer sur les questions brûlantes qui touchent sa formation poli- tique. Sur la faible mobilisation du Pds et de ses alliés du Front patrio- tique pour la défense de la République (Fpdr), lors de leur der- nier meeting, Diagne Fada refuse d’en parler pour le moment. Il compte le faire au moment opportun.” Je n’ai pas encore décidé de parler de ça. Il y a des moments où l’on décide de ne pas évoquer tel ou tel sujet”, rétorque-t-il au bout du fil. En ce qui concerne la décision de la Cour suprême de maintenir la condamnation de Karim Wade, le président du conseil départemental

de Kébémer refuse également de se prononcer. Il n’a pas voulu non plus confirmer ou infirmer si le fils d’Abdoulaye Wade reste toujours son candidat à la prochaine élection pré- sidentielle. Pourtant, il n’a jamais hésité à clamer, lors de ses récentes sorties dans la presse, que l’ancien ministre de l’Energie est bel et bien son candidat, lors des prochaines joutes électorales. Maintenant, Diagne Fada compte parler de cette affaire “les jours ou les mois à venir”. Selon lui, tout dépend de l’évolution du contexte politique.

Même sur la récente attaque de l’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (Ujtl) en son encontre, l’an- cien ministre de la Jeunesse préfère tempérer. “Cette déclaration n’en- gage pas l’Ujtl. C’est une seule per- sonne qui a donné son point de vue. Et c’est mon petit frère. C’est pour cela que je lui pardonne”, dit-t-il en

parlant du secrétaire adjoint de l’Ujtl Fabouly Gaye. Ce dernier a déclaré récemment que : “tous ceux qui, par la force du décret de Wade ; ont occupé d’importantes postes de responsabilités, pendant près de douze ans, et qui ne portent pas la bataille pour la libération de Karim et des autres otages politiques sont pires que Macky Sall. Ils sont simplement des traitres.”

En tout état de cause, Modou Diagne Fada et ses camarades réformateurs tiennent des rencontres pour affûter leurs armes. Les jeunes ont tenu une réunion ce mercredi. Hier, ce sont les cadres qui se sont rencontrés. Aujourd’hui, c’est le tour des femmes. “Les rencontres, c’est la routine. Nous nous organisons en tenant des manifestations, des réunions, etc. Cela veut dire que nous continuons la lutte. Le combat continue. Nous demandons toujours que les renouvellements des instances du Pds se fassent, mais également la tenue d’un congrès, avant 2017”, note Fada.

Modou Diagne Fada affirme aussi que le pape du Sopi ne l’a pas encore contacté pour le règlement des conflits internes au Pds. Un quotidien de la place a mentionné dans son édition d’hier qu’Abdoulaye Wade a annoncé qu’il compte mettre un terme à la crise au sein de sa for- mation politique. Crise occasionnée par la décision de l’ancien président de la République du Sénégal de se maintenir à la tête de son parti et la désignation de son fils comme candi- dat du Pds pour la prochaine élection présidentielle.

Enquête Plus

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *