});

Crise Franco Australienne des sous- marins : La grenouille qui s’est voulue aussi grosse que la vache ne risque t- elle pas d’imploser ?

= 7356

Tout, dans cette tragédie-comédie qui se joue dans cette crise, semble rappeler cette fable.

En effet, ce ne sont pas les 8 milliards d’Euros de perte dans le contrat de vente de sous-marins français de plus de 50 milliards d’Euros, baptisé pompeusement « contrat du siècle », qui fait jaser les autorités françaises, mais c’est bien la rupture de « l’alliance stratégique avec l’Australie » dans cette partie du monde aux portes de la Chine.

Cette rupture a sacrifié les intérêts économiques et géostratégiques de la France dans la zone indo pacifique à l’autel de ceux des Etats Unis et de la Grande Bretagne, qui ont scellé dans la foulée de cette rupture, une nouvelle alliance à trois avec l’Australie.

Cela a mis fin aux rêves des autorités françaises d’être parmi les puissances qui comptent dans cette zone qui est économiquement et stratégiquement la plus grande du monde, du fait qu’elle pèse plus de 50% des échanges économiques du monde.

Après son départ unilatéral d’Afghanistan, montrant au monde entier, que la France ne pèse d’aucun poids militaro stratégique face aux Etats Unis, voilà que Biden, lui administre une nouvelle gifle dans ses prétentions de grande puissance militaro économique.

D’où la rage avec laquelle les autorités françaises s’indignent et crient à la trahison de ceux qu’elle prenait pour ses alliés, alors qu’en fait, lui ont montré, à la face du monde, qu’elle n’est qu’un élément supplétif de la stratégie des Etats Unis, pour conserver son leadership au plan économique et au plan militaire face à la Chine et à la Russie, et de gendarme du monde.

Pourtant, les autorités françaises auraient dû voir venir ce peu de considération que les Etats Unis ont d’elle, depuis qu’OBAMA avait bloqué net, les velléités de François Hollande, de mener des attaques aériennes contre la Syrie pour anticiper celles qu’il attendait d’eux de façon imminente.

Cette attitude vis-à-vis de la France et des tentatives de faire de l’Europe un alter égo des Etats Unis au plan économique et militaire dans les affaires du monde, a été plus flagrante sous le régime de TRUMP, qui s’en consultation aucune, a retiré les Etats Unis de tous les accords géostratégiques dans lesquels l’Union Européenne était partie prenante.

Que ce soit avec « l’Accord de Paris sur le Climat », ou sur le « Nucléaire Iranien », où son chantage sur le financement de l’OTAN, ses menaces de retrait de ses troupes de la guerre que mènent les autorités françaises au Sahel sous prétexte de de « lutte contre les djihadistes », et son soutien enthousiaste au BREXIT, les signaux de cette attitude des autorités des Etats Unis envers celles de France et de l’UE, étaient suffisamment clairs, mais à cause de la fausse impression de compter parmi les grandes puissances de ce monde, les autorités françaises n’ont voulu rien voir.

Il a fallu le coup de massue que Biden vient de leur administrer sur l’Afghanistan et sur son « accord du siècle » avec l’Australie, qui s’est transformé en « l’échec du siècle », pour que les autorités françaises voient leur rêve de grande puissance, menacer directement par les Etats Unis.

Leurs réactions, à la limite épidermique, qui s’enflent à longueur de journées dans les médias, au sein de l’UE et à l’ONU, et le rappel de leurs ambassadeurs pour consultations, risquent de rendre les Etats Unis plus déterminés à remettre les autorités françaises à leur véritable place de moyenne puissance, dont le sort se trouve entre leurs mains.

Plus que jamais, les autorités des Etats Unis, vont avoir comme prétexte, ces agitations tout azimut des autorités françaises , pour réduire davantage leurs intérêts économiques et géostratégiques à leur simple expression, en s’attaquant à la présence française dans la zone indopacifique qui résulte de ses conquêtes coloniales, à ses prétention de faire l’ UE un contrepoids, et à sa lutte au Sahel pour ses intérêts économiques et géostratégiques dans sa stratégie de défense de ses intérêts sur l’Uranium du Niger qui lui garantit sa sécurité en énergie électrique, et sa puissance nucléaire.
Dans la « guerre économique et géostratégique » des Etats Unis pour contrer la Chine et affaiblir la Russie à partir de l’Ukraine, la France n’a plus de choix que de se soumettre, ou d’affronter les Etats Unis, pour préserver ses propres intérêts, en Europe, au Sahel et dans la zone indopacifique.

Mais au vu de tout cela, les autorités françaises d’aujourd’hui prendront – elles le risque de cette confrontation avec les Etats Unis ?

Rien n’est moins sûr !

C’est donc aux peuples des anciennes colonies d’Afrique et de la Zone indopacifique, de prendre la pleine mesure de ce tournant historique, pour mieux accroître leur degré d’indépendance politique, économique et géostratégique vis-à-vis de la France !

Avec cette crise franco australienne des sous-marins, une nouvelle ère de lutte pour l’indépendance vis à vis de l’France a débuté.

Ibrahima SENE PIT/SENEGAL

Dakar le 22 Septembre 2021.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :