Deuxième session ordinaire du CESE : La pêche, le tourisme, la santé au menu des travaux

= 2406

Le Conseil économique social et environnemental (Cese) a procédé hier, à l’ouverture de sa deuxième session ordinaire pour l’année 2015. Durant celle-ci, les discussions porteront sur des questions liées à la pêche, au tourisme, à la santé, au développement territorial.

La deuxième session ordinaire 2015 du Conseil économique social et environnemental (Cese) s’est ouverte hier. Durant deux mois (octobre et novembre), les conseillers vont se pencher sur des questions liées à la santé, aux droits des enfants, au tourisme, à la pêche, au développement territorial.

Les commissions du Cese vont travailler sur ces sujets qui ont été articulés autour de 5 thèmes. Concernant ces thèmes, la commission chargée du développement durable essayera de trouver des réponses à la question de savoir «quelles stratégies de promotion pour le secteur de la Pêche».

Revenant sur le choix de ce thème, la présidente du Cese soutient que l’épuisement des ressources halieutiques mérite une réflexion. D’après Aminata Tall, des recommandations fortes sont attendues des travaux de cette commission. Le deuxième thème, qui sera abordé lors de cette deuxième session, porte sur «la carte sanitaire du Sénégal : défis, enjeux et perspectives».

Selon Mme Tall, les réflexions qui seront menées autour de cette question permettront d’aider à l’identification des contraintes pour l’atteinte des objectifs liés à l’accès aux soins et à la réduction des inégalités dans ce secteur.

Expliquant la pertinence du choix de ce thème portant sur «les dispositifs pour l’effectivité des droits de l’enfant au Sénégal», la présidente du Cese estime que cette problématique reste une préoccupation.

Selon Mme Tall, au regard des conditions difficiles dans lesquelles vivent les enfants, il est important de discuter des voies et moyens pour la mise en œuvre des dispositifs concernant les droits des enfants. En choisissant ces sujets, le Cese compte donner une contribution, des conseils et faire un diagnostic sans complaisance par rapport à ces sujets pour l’élaboration d’une feuille de route.

Outre ces questions, le Cese compte aussi jouer un rôle de médiateur dans le secteur de l’éducation dans le but de lutter contre les grèves.

Selon Aminata Tall, le Cese va travailler avec l’ensemble des acteurs pour un climat scolaire apaisé. Dans ce cadre, le Cese compte accompagner toutes les initiatives allant en ce sens.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *