});












Développement endogène: Le CNES magnifie son oeuvre.

= 752

La Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes) s’est dit «satisfaite» de ses ‘’journées économiques’’, organisées depuis 2010 dans les quatre pôles (Nord, Centre, Sud, Ouest) du territoire national. C’était, hier vendredi, 19 février 2016, à Dakar, lors d’un atelier d’échanges et de partage sur le bilan des précédentes éditions et la préparation de la rencontre de la zone Nord prévue les 20 et 21 mai 2016.

Partir d’un développement local endogène pour l’avènement de l’économie de la connaissance en faveur des populations est l’option prise par la Confédération nationale des employeurs sénégalais (Cnes). Ce, à travers ses ‘’journées économiques’’ qu’elle organise depuis 2010 sur l’ensemble du territoire national, subdivisé en quatre régions (Nord, Centre, Sud, Ouest). Une initiative bien appréciée par «les acteurs locaux de développement économique et social des régions» précitées, dans un document intitulé «Recommandations des 4 éditions des journées économiques». Ledit document a fait objet d’une demi-journée d’échanges et de partage, hier vendredi 19 février 2016, à Dakar, afin de tirer le bilan des précédentes journées d’une part et d’autre part de préparer la rencontre du Nord (St Louis, Louga, Matam), qui se tiendra à Saint Louis les 20 et 21 mai 2016. Le Centre recouvre (Kaolack-Fatick-Diourbel-Kaffrine); le Sud (Ziguinchor-Sédhiou-Kolda) et Ouest (Thiès-Dakar).

Dans leurs mots, les représentants du ministère de la Gouvernance locale, du développement et de l’Aménagement du territoire, du directeur général de l’Agence nationale chargée de la promotion des investissements et des grands travaux (Apix) et du Conseil économique social et environnemental (Cese) ont tous magnifiés l’initiative, tout laissant entendre que l’engagement et l’accompagnement respectifs seront sans faille.

Mor Talla Kane, directeur exécutif du Cnes déclare: «qu’à la lecture de la restitution, les résultats positifs ont été largement atteints. Je dois dire que les journées économiques que nous organisons depuis 2010 ont bénéfiques. La réflexion a été soutenue et la participation conséquente à chacune des éditions, nous donnant le courage d’aller de l’avant.

Par conséquent, nous appelons à faire un second tour pour recommencer à dérouler le programme des journées économiques. D’abord, nous sommes heureux d’avoir inspiré une grande réflexion au niveau national sur le concept pôle économique régional. Souvenez-vous qu’à cette date (2010) on en parlé pas encore. Aujourd’hui, cette initiative est grandement partagée par la classe politique, la société civile et le monde économique. Elle est un enjeu pour l’Etat», s’est-il réjoui. Et de conclure: «Aujourd’hui, il y a un engouement total dans la dynamique enclenchée par la Cnes. Nous entendons nous mobiliser avec toutes les synergies d’actions à savoir l’acte III de la décentralisation, le Plan Sénégal Emergent pour faire du développement local endogène le socle de notre développement durable», a-t-il fait savoir.

Sud Quotidien

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *