});












Élection de Me Mbaye Guèye comme prochain batonnier: Les dessous d’un plébiscite

= 751

Dans un an, Me Mbaye Guèye sera le nouveau Bâtonnier de l’Ordre des avocats en remplacement de Me Ameth Bâ. Il a été élu dauphin du Bâtonnier. Sa victoire est considérée comme ‘’un vote contre le mépris’’

Quatre candidats étaient en lice pour l’élection du dauphin du Bâtonnier de l’Ordre des avocats, qui dans un an sera à la tête du bâtonnat pour un mandat de 3 ans non renouvelable. Au décompte des voix, hier, c’est Me Mbaye Guèye qui a été plébiscité par ses confrères. Sur les 260 suffrages valablement exprimés, puisqu’il y a eu 5 bulletins nuls, alors que 265 avocats ont voté, le désormais ex-secrétaire général du Conseil de l’ordre des avocats a obtenu 144 voix. Il est ainsi passé au premier tour, car ayant obtenu plus que la majorité requise fixée à 134 voix. Ses adversaires ont totalisé 112 voix. Il s’agit de Me Bacre Waly Ndiaye qui a totalisé 58 voix. Candidat pour la 3ème fois, Me Mbaye Sène a obtenu 28 voix, tandis que son confrère et Me Massata Mbaye en a eu 26.

Alors qu’on pouvait s’attendre à un vote serré, finalement, on a assisté à un plébiscite. Ce très grand écart entre le vainqueur et les autres candidats s’explique par une réaction de défiance. Selon nos sources, les ‘’électeurs’’ n’ont pas vu d’un bon œil la candidature de Me Bacre Waly Ndiaye. Nos interlocuteurs ont avancé le fait qu’ils ne le connaissaient pas, car le candidat travaillait, depuis près d’une vingtaine d’années, à la commission des droits de l’Homme des Nations unies. ‘’Non seulement nous ne le connaissons pas, mais il ignore les réalités du barreau. C’est pourquoi les jeunes se sont mobilisés pour lui barrer la route’’, a confié un avocat.

‘’Des anciens bâtonniers ont voulu caporaliser le Bâtonnat’’

L’autre facteur qui, d’après nos sources, a poussé les avocats à ‘’voter utile’’ et massivement pour Me Mbaye Guèye, c’est le fait que l’ancien agent des Nations unies, considéré comme un candidat de l’Etat, ait été parachuté par certains ex-Bâtonniers. ‘’Ils ont voulu caporaliser le Bâtonnat, c’est pourquoi ils l’ont convaincu de déposer sa candidature. Mais c’est une victoire contre l’Etat et certains anciens bâtonniers’’, a expliqué un avocat sous le sceau de l’anonymat. La preuve, argue notre interlocuteur, ‘’dans sa profession de foi, datée du 25 juin, il a clairement fait savoir qu’il ne voulait pas revenir au Barreau, mais qu’il voulait faire de la consultance internationale’’. Candidat de l’Etat ou pas, nos interlocuteurs ont affirmé à l’unanimité avoir voté contre le mépris pour ceux qui sont là et qui maîtrisent mieux les réalités du barreau.

Sur ce point, son futur prédécesseur n’a pas de souci à se faire. Me Ameth Bâ ne doute pas un seul instant de la ‘’compétence’’ de celui qui fut au début des années 2000 président de l’Association des jeunes avocats du Sénégal (AJAS). A en croire Me Bâ, son confrère ‘’a le profil pour avoir évolué dans le conseil de l’ordre’’. Néanmoins, il lui conseille ‘’de garder le cap et de ne privilégier que les intérêts des avocats’’. Elu Dauphin, Me Mbaye Guèye entrera dans ses fonctions de Bâtonnier dans un an, date à laquelle prendra fin le mandat de Me Bâ. Qui a expliqué que la pratique de dauphinat a été instaurée dans le but de permettre à un futur bâtonnier de s’imprégner de sa mission, surtout au cas où celui-ci n’a jamais été membre du Conseil de l’ordre.

Enquête Plus

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *