});












EN DIRECT – Charlie Hebdo : le plus jeune des trois suspects s’est rendu

= 1100
Plus de douze heures après l’attentat qui a coûté la vie à 12 personnes mercredi matin contre Charlie Hebdo, l’enquête semblait progresser dans la nuit. Un des hommes recherchés s’est rendu à la police mercredi soir et a été placé en garde à vue. Le Figaro est mobilisé toute la nuit pour vous informer.
La police diffuse les noms et les portraits des deux suspects en fuite
Un appel à témoins avec les photos des deux frères recherchés a été diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi par la police.
Ces personnes, Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, sont « susceptibles d’être armées et dangereuses », prévient la préfecture de police de Paris, précisant qu’ils « font l’objet de mandats de recherche ».
« Toute personne détenant des informations » sur les suspects est invitée à joindre le numéro vert 0805 02 17 17, ajoute-t-elle.
Plus tôt, nous apprenions que le 3e suspect, un homme de 18 ans, s’était rendu à la police à Charleville-Mézières dans les Ardennes.
Un des suspects s’est rendu à la police
Le plus jeune des trois hommes recherchés s’est rendu mercredi soir au commissariat de Charleville-Mézières dans les Ardennes et a été placé en garde à vue, indiquent cette nuit des sources proches du dossier.
Cet homme, âgé de 18 ans, soupçonné d’avoir aidé les deux tireurs, s’est rendu « vers 23h00 après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux », a expliqué à l’AFP une source proche du dossier. « Il a été interpellé et placé en garde à vue », a confirmé une autre source proche du dossier.
Cette dernière source affirment aussi que « plusieurs gardes à vue » étaient en cours « dans l’entourage » des deux frères recherchés dans cette affaire.
Les douze victimes de l’attentat
– Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnier, 47 ans, dessinateur, directeur de la publication de Charlie Hebdo.
– Cabu, de son vrai nom Jean Cabut, 76 ans, dessinateur, pilier de Charlie Hebdo et du Canard enchaîné, ancien du journal Hara-Kiri, l’ancêtre de Charlie Hebdo.
– Georges Wolinski, 80 ans, dessinateur , membre de la bande d’Hara-Kiri dans les années 1960 puis pilier de Charlie Hebdo.
– Tignous, de son vrai nom Bernard Verlhac, 57 ans, dessinateur, pilier de Charlie Hebdo et de Fluide glacial.
– Bernard Maris, alias « Oncle Bernard », 68 ans, économiste, chroniqueur à Charlie Hebdo et sur France Inter.
– Philippe Honoré, dit « Honoré », 73 ans, dessinateur à Charlie Hebdo.
– Michel Renaud, fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, ex-directeur de cabinet du maire de la capitale auvergnate.
– Franck Brinsolaro, 49 ans, policier du service de la protection (SDLP), affecté à la protection de Charb.
– Ahmed Merabet, 42 ans, policier, membre de la brigade VTT du commissariat du XIe arrondissement.
– Mustapha Ourrad, correcteur.
– Frédéric Boisseau, agent d’entretien.
– Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse.
Onze autres personnes ont été blessées lors de l’attentat dont quatre se trouvaient mercredi après-midi « en situation d’urgence absolue » selon le ministre de l’Intérieur. Leur identité n’était pas encore connue ou confirmée mercredi soir.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.