});












En visite ce matin à Conakry : Awa Marie Coll Seck en mission commandée chez Condé

= 1158
awaLe ministre de la Santé et de l’Action sociale se rend ce matin en Guinée, sur instruction du Président Macky Sall, dans le sens d’harmoniser la riposte contre le virus Ebola entre les deux pays, mais également au niveau sous-régional.
C’est encore un signe de décrispation sur l’axe Dakar-Conakry. Le ministre de la Santé et de l’Action sociale se rend en effet ce matin à Conakry dans le cadre de la riposte sous-régionale à la maladie à virus Ebola. Sur «instruction» du président de la République, Awa Marie Coll Seck sera au Palais présidentiel de Conakry où elle sera reçue par Alpha Condé avec qui elle va parler de l’épidémie et naturellement des «malentendus» entre les deux pays, nés de la décision du Sénégal de fermer ses frontières suite à la fulgurance du virus en Guinée.
Des informations recueillies par Le Quotidien font état d’un voyage éclair du ministre de la Santé, juste pour discuter avec les autorités guinéennes des conditions de réouverture des frontières terrestres entre les deux pays. Plus d’un mois après la réouverture des frontières aériennes et portuaires, des lenteurs sont observées pour ce qui concerne les frontières terrestres. C’est parce qu’en réalité, cette réouverture n’est pas si facile qu’on ne le pense. Il faut, pour les deux pays, s’entendre sur une stratégie de riposte commune, adossée au renforcement du dispositif de prévention au niveau des postes frontaliers.
Nos sources révèlent que la coopération guinéenne est importante et est attendue pour une «parfaite harmonisation» des interventions dans les zones à risques. La partie sénégalaise serait également prête à renforcer son appui médical à la Guinée, qui est en phase de décroître la courbe de contamination de la maladie. Plusieurs foyers de la maladie ont été neutralisés et le Sénégal serait prêt à mettre son expertise à la disposition de la Guinée pour mieux circonscrire le mal.
Bref, il sera beaucoup question de riposte sous-régionale et tout porte à croire que les deux pays conviendront d’un calendrier relatif à la réouverture des pistes terrestes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.