});












Engagement citoyen, députés et agents de l Assemblee a lécole du web.

= 2655

Apres Saly, les deputes et agents de lassemblee Nationale se retrouvent a Dakar autour dune autre formation. Il s agit dune formation en web 2.0. En effet, dans le cadre de l’exécution du Programme PACE-USAID, les députés et les agents parlementaires sont depuis trois jours en session de formation, sur le thème de l’Engagement citoyen. Le concept d’Engagement citoyen recouvrant ici, toutes les initiatives volontaires de communication interactive du député avec les citoyens

C’est dans le but de renforcer l’institution parlementaire au Sénégal et d’encourager son interaction avec la société civile dans la promotion de politiques de développement efficaces et de la consolidation du processus démocratique au Sénégal, qu’intervient le Programme d’Accompagnement Parlementaire et d’Engagement Citoyen (PACE) financé par l’USAID. En effet, selon le document sur cette formation, les citoyens ne sont pas suffisamment informés et impliqués dans les activités du Parlement. Il manque une réelle interaction entre les députés et les citoyens. Ceci contribue à une crise de confiance entraînant une réticence des populations à soutenir les affaires publiques. Tenir les mandants informés est donc l’une des responsabilités les plus importantes pour les parlementaires. L’accès des citoyens aux informations, leur implication aux activités parlementaires leur permet de comprendre les décisions gouvernementales et de les soutenir.

Objectif vise dans cette formation

Cette formation selon le document est l’occasion pour les députés de faire appréhender tous les contenus du concept et de les initier à des outils modernes pour son application. En effet, par la magie des nouvelles technologies, l’Elu du peuple et le parlement disposent d’opportunités d’être en contact direct et en temps réel avec les citoyens, pour dialoguer et échanger avec eux sur leurs préoccupations, transmettre des informations sur leurs activités, etc. Grâce au web 2.0, la communication avec les citoyens sera possible et plus pratique que l’utilisation des médias classiques comme la TV, la radio, la presse écrite, etc. Ainsi, il est possible de faire adhérer des citoyens à des projets ou opinions, de faire un plaidoyer, de faire une mobilisation sociale, de travailler une réputation, etc. A coup sûr, la différence sera faite grâce à la grande valeur ajoutée qu’apportera la maîtrise des médias sociaux, tant dans les activités politiques que dans celles parlementaires.
Promouvoir une participation effective des citoyens dans les processus législatifs, les procédures de définition des politiques publiques, en vue d’une meilleure prise en compte de leurs préoccupations.
Il sagit de former au moins 60 députés (dont des femmes) et 15 agents de l’Assemblée nationale sur des outils et mécanismes de base qui leur permettront d’interagir avec les citoyens. Selon les organisateurs, au moins 60 députés (dont des femmes) et 15 agents de l’Assemblée nationale sont formés sur des outils et mécanismes de base qui leur permette d’interagir avec les citoyens.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.