});












Exclusion de Gackou, Goumbala et Cie de l’Afp: Niasse sort le sabre.

= 999

La crise qui secoue l’Afp depuis quelques mois vient de connaître un tournant décisif avec l’exclusion de Malick Gakou et ses camarades frondeurs. En effet, le comité de discipline de l’Alliance des forces de progrès qui s’est réuni avant-hier n’a pas mis de gant pour annoncer l’exclusion de Malick Gakou, Mamadou Goumbala, Malick Guèye, Bérouba Guissé, Mady Kanté… du Parti.

Moustapha Niasse se sépare ainsi de certains membres fondateurs de sa formation politique. La mesure survient au lendemain de la diffusion de l’émission Pile ou Face de la 2Stv. Face à Pape Allé Niang, le désormais ex-numéro 2 de l’Afp a affiché sa détermination de ne jamais cautionner l’absence de la candidature de l’Afp à la prochaine présidentielle de 2017. Sans langue de bois, sur un ton ferme, Malick Gakou s’est voulu ferme sur cette question.

‘’Au sein de l’Afp, il y en a qui soutiennent la prochaine candidature de Macky Sall à la présidentielle, il y en a aussi qui ne le soutiennent pas. Nous, on a le choix de le soutenir ou de ne pas le soutenir. Nous devons voir où se situe notre intérêt. Je ne gère ni ne me préoccupe de l’intérêt de l’Apr. Ce qui me préoccupe, c’est l’intérêt de l’Afp’’, avait tenu à préciser l’ex-numéro 2 de l’Afp au cours de l’émission Pile ou Face où il était l’invité. Toujours sur le plateau de la 2Stv, Malick Gakou a reconnu les mauvais résultats enregistrés par l’Alliance des forces du progrès aux dernières locales. Des élections au terme desquelles l’Afp a perdu dans beaucoup de localités. Même Moustapha Niasse a été battu dans son fief.

‘’Nous admettons tous que les locales étaient une catastrophe pour l’Afp. On a perdu plus de 500 conseillers. On gère un département sur les 45 départements’’, avait-il souligné pour le déplorer. Quelques jours auparavant, Malick Gakou avait rendu visite à Me Abdoulaye Wade à sa résidence de Fann. Et au sortir de cette rencontre, il n’avait pas manqué de lancer des vertes et des pas mûres à Alioune Sarr l’actuel ministre du Commerce et protégé de Moustapha Niasse. Aujourd’hui que la page de l’Afp est tournée, Mamadou Goumbala, l’autre banni de Niasse, n’a pas mis de temps pour annoncer hier sur les ondes de la Rfm la candidature de Malick Gakou à la présidentielle de 2017. Affaire à suivre.

Enquête Plus

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *