});
















Foundiougne: le service de la pêche incinère 1.800 filets prohibés

= 781

Le service régional de la pêche et de la surveillance a incinéré, mardi à Foundiougne, 1.800 filets de pêche prohibés d’une valeur commerciale de 3 millions de francs, afin de décourager les auteurs de mauvaise pratique dans le domaine de la pêche, a constaté l’APS.

 »Nous avons procédé à l’incinération de 1.800 filets de pêche non conformes qui ont été saisis mais également de filets remplacés par de bons. Ces filets ont une valeur commerciale de trois millions’’, a dit Abdou Aziz Ly, le chef de service régional de la pêche et de la surveillance.

Selon lui, c’est une cérémonie ‘’qui nous permet de respecter la réglementation, parce que les textes disent que quand les filets sont saisis, ils doivent être détruits. On a appelé toutes les communautés. C’est pour que tout le monde sache et se rende compte que ces filets ont été effectivement brulés’’.

‘’Ces filets font que le stock de crevettes est en baisse perpétuelle, les rendements, les captures sont de moins en moins importants et ça se répercute directement sur le revenu du pêcheur », a-t-il relevé.

« Foundiougne constitue un point critique en matière de mauvaise pratique de pêche. C’est le centre où on retrouve le plus grand nombre de filets prohibés’’, a déploré M. Ly.

‘’Au-delà de ce geste, c’est un message à l’endroit de tous les acteurs’’, a souligné le chef du service régional de la pêche.

Il a assuré que ‘’la sensibilisation est permanente, on est toujours avec eux, dans le comité local des pêcheurs et régulièrement des activités de communication sont faites pour que les pêcheurs comprennent les enjeux et l’‘importance de la préservation des ressources halieutique’’.

Il est d’avis que  »la première façon de résoudre la question de la pauvreté c’est de restaurer les ressources halieutiques et de cesse les mauvaises pratiques de pêche et quand la ressource se portera bien, les pêcheurs vont se retrouver dans des situations financière beaucoup plus intéressantes ».

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *