});












GAÉ SE DOTE D’UN MARCHÉ HEBDOMADAIRE POUR PROMOUVOIR SON ÉMERGENCE ÉCONOMIQUE (MAIRE)

= 2379

L’ouverture d’un marché hebdomadaire dans la commune de Gaé (nord) contribuera à en faire un pôle d’émergence économique à travers la redynamisation des échanges et la promotion de ses atouts culturels et religieux, a indiqué samedi, Abdou Khadre Ndiaye, maire de cette localité du département de Dagana.
‘’La création de ce marché fait partie de notre feuille de route. Il s’agit de faire de Gaé un pôle d’émergence économique destiné à promouvoir l’activité commerciale et le tourisme culturel ou religieux’’, a-t-il déclaré à des journalistes à l’issue de la cérémonie officielle d’ouverture du marché.
‘’Il est important pour la commune de se doter de ce type d’infrastructure qui va certainement faciliter l’écoulement des produits agricoles et impulser le tourisme culturel car tout le monde connaît l’importance de Gaé pour les musulmans du Sénégal’’, a fait valoir M. Ndiaye.
L’actuelle commune de Gaé (Gaaya pour les wolofs) est le lieu de naissance d’El Hadji Malick Sy, un des principaux érudits musulmans ayant beaucoup contribué à la propagation de l’islam et de la confrérie soufie la ‘’ tijanya’’fondée par Ahmed Tijani.
‘’Lorsque les fidèles musulmans se rendent à Touba ou à Tivaouane c’est pour l’importance religieuse de ces cités certes mais c’est également pour faire des affaires. A Gaé nous voulons également impulser cette même dynamique’’, a-t-il souligné.
‘’Nous n’allons plus avoir besoin de payer le transport pour convoyer nos marchandises et nos produits dans les autres marchés de la zone. Nous avons maintenant la possibilité d’attendre les clients dans notre commune pour faire des affaires’’, a confié à l’APS, Kana Wade, une vendeuse assise devant ses patates.
‘’Nous saluons cette initiative du maire. Je sillonne les marchés hebdomadaires pour vendre des beignets. Si notre marché a du succès, c’est sûr que le bénéfice va croître’’, a pour sa part dit Sawdatou Gaye.
‘’Nous n’attendons aucune retombée financière pour la commune. Nous voulons juste aider les populations et principalement les femmes à démultiplier leurs activités. Nous avons confiance puisque 350 places ont été déjà attribuées. Nous voulons que tout se passe dans la bonne entente avec les localités environnantes’’, a ainsi ajouté le maire.
La cérémonie s’est notamment déroulée sous haute surveillance sécuritaire avec le déploiement d’éléments de la brigade de gendarmerie de Dagana. Ce dispositif sécuritaire s’explique certainement par le différend ayant opposée les autorités de Gaé et de Bokhole.
Chacune des deux communes revendiquait la propriété du terrain sur lequel ce nouveau marché est érigé avant que les pouvoirs publics ne tranchent en faveur de Gaé en application d’un décret présidentiel qui avait attribué le terrain objet du litige à cette commune.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *