});












Gambie : Retour sur les coups d’Etat manqués contre Yahya Jammeh

= 939

Le mardi 30 décembre 2014 et le mercredi 26 septembre 2012 constituent les dates au cours desquelles le pouvoir de Yaya Jammeh a vacillé. Lors de ces deux journées, des hommes armés ont attaqué le palais présidentiel dans le but de renverser le pouvoir. Des tentatives de coups d’Etat qui se sont soldées par des échecs.

 La dernière en date a secoué la Gambie. Une tentative manquée de coup d’Etat contre le régime du président Yahya Jammeh, en visite à l’étranger, qui dirige depuis 20 ans d’une main de fer ce pays d’Afrique de l’Ouest. L’attaque qui a fait au moins trois morts dans les rangs des assaillants, vers 03 heures (heure locale et GMT), alors que le président Jammeh, 49 ans était, selon une source gouvernementale, depuis le week-end dernier en visite privée à Dubaï, aux Emirats arabes unis. Selon un officier gambien à Banjul, ce sont les forces loyales au président Jammeh qui ont tué trois des auteurs de l’assaut, dont leur chef présumé, un ancien militaire.
 Cette attaque intervient près de 2 ans après la première tentative qui avait eu lieu un mercredi 26 septembre 2012. Des tirs de Kalachnikov avaient été entendus aux alentours de l’aéroport de Yundum. Les assaillants, des militaires opposés au régime du dictateur Yahya Jammeh auraient ce jour-là barré la route aux loyalistes initiateurs de l’attaque manquée. Informé, le président Jammeh aurait quitté le palais présidentiel pour se réfugier dans sa résidence de Kanilaï. Selon certains dissidents, il aurait exécuté plus de 300 personnes depuis son accession au pouvoir.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *