});












GAMOU-STLOUIS: Un imam invite les fidèles à aller au-delà de l’aspect festif du Maouloud

= 2604

L’imam de la mosquée Ihsane de Saint-Louis (nord), Mouhamed Abdoulaye Cissé, a invité les fidèles à se projeter au-delà de « l’aspect festif » du gamou, célébrant l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammed (PSL), pour en décoder les messages afin de mieux se conformer davantage aux enseignements divins.

« Au-delà de l’aspect festif », des retrouvailles et de la convivialité, « le gamou est une occasion pour les fidèles de décrypter les messages lancés par les marabouts », a-t-il dit lors d’une rencontre avec des journalistes, au lendemain du gamou célébré samedi.

Selon l’imam, les fidèles doivent écouter les prêches et se demander si leurs comportements sont en conformité avec les enseignements édictés par le Coran, la Sunna et les enseignements de Seydi El Hadj Malick Sy, l’un des plus grands propagateurs de la confrérie tidjane au Sénégal.

« Si oui, il (le fidèle) doit redoubler d’effort et le prendre pour un acquis, si non essayer de se corriger pour se conformer à cet enseignement », a dit Mouhamed Abdoulaye Cissé.

Il a rappelé que sa famille a chois de célébrer cette année le gamou sur le thème « Le prophète Mohammed, l’incarnation sublime de la bonté ». Le Prophète Mohammed « était un exemple de bonté envers sa famille dont ses épouses qu’il traitait avec égard, ses compagnons, son voisinage, les animaux domestiques et l’environnement », a-t-il souligné.

Il a invité tous les musulmans à s’inspirer de l’exemple du Prophète Mohammed « pour l’avènement d’un monde paisible fait de cohabitation pacifique », avant de souhaiter une bonne année à ses coreligionnaires et à toute la population sénégalaise.

Des milliers de fidèles venus de tous les coins du pays et de pays étrangers ont rallié différents foyers religieux du Sénégal dont Tivaouane, capitale de la tidjania au Sénégal, pour commémorer l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammed (PSL).

A Saint-Louis, le gamou est célébré notamment depuis 1955 par Serigne Madior Cissé, fidèle de Serigne Babacar Sy qui lui en avait donné l’ordre.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.