});

General Motors prêt à discuter avec Google pour produire des voitures autonomes

= 1841

Evolution et signe d’un changement, General Motors, qui voyait les Google Cars d’un mauvais œil, serait prêt désormais à travailler en partenariat avec le géant de Mountain View.

Si General Motors n’est plus un géant inébranlable, il s’arrogeait encore la troisième place des constructeurs automobiles en termes de nombres de véhicules vendus fin 2013. Et si, l’année dernière encore, il voyait d’un mauvais œil les tentatives de Google de rendre autonome nos voitures, se plaignant d’une concurrence déloyale potentielle, les choses semblent avoir changé…
Ainsi, à l’occasion du Detroit Auto Show, le géant américain s’est dit ouvert à la discussion avec Google pour développer des technologies permettant la production de voitures sans chauffeur. Jon Lauckner, directeur technique du constructeur, déclarait ainsi : « Ce n’est pas à moi de décide ce que nous ferons et ne ferons pas, mais j’aimerais dire que nous serons certainement ouvert à la discussion avec eux ».Il indiquait également, sans confirmer quelque discussion que ce soit, qu’un constructeur qui voudrait travailler avec Google devrait définir un cadre pour « ce développement conjoint ».
Jon Lauckner rappelait par ailleurs que de nombreux membres du projet de développement des véhicules autonomes chez Google sont d’anciens salariés de GM ou sont passés par l’université de Carnegie Mellon, qui travaillait avec General Motors en 2007 sur un modèle de SUV sans conducteur.
Dès 2012, Google annonçait qu’une des pistes envisagées pour ses Google Car serait de licencier la technologie développée à des partenaires. General Motors pourrait donc devenir un partenaire pour Google, alors que d’autres acteurs, comme Ford, ont pris le partie de développer leur propre technologie qu’ils ont eu l’occasion de mettre en avant dès la semaine dernière pendant le CES de Las Vegas.
Reuters

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :