});












Kaolack : incinération de 757,9 kg de chanvre indien

= 515

Au total, 757,9 kg de chanvre indien saisis en 2014 par les services des douanes et de la gendarmerie de Kaolack (centre) ont été incinérés jeudi au cours d’une cérémonie officielle présidée par l’adjoint au gouverneur en charge du développement, Abdou Aziz Diagne.

Étaient également présents, des responsables des forces de défense sécurité et de sécurité, parmi lesquels le chef de la subdivision des douanes de Kaolack et Fatick, le commandant Bourama Diémé dont les services sont à l’origine de l’essentiel des saisies effectuées dans divers lieux et endroits de la région.

M. Diémé signale toutefois 171 des 757,9 kg ont été saisis par la gendarmerie nationale. L’essentiel des saisies ont été effectuées sur des véhicules de transport en commun sur « certains axes de grand trafic comme le pont Noirot », a-t-il précisé.

« Les autres saisies sont faites sur des porteurs, c’est-à-dire des trafiquants qui portent le chanvre indien sur leur dos et qui circulent d’étape en étape pour acheminer leur drogue », a-t-il poursuivi.

« Dans leurs mouvements, il arrive que ces derniers (porteurs) tombent sur nos brigades mobiles qui pour les appréhender leur tendent des embuscades dans les zones rurales », a expliqué le commandant Diémé, avant d’appeler à un renforcement des moyens de mobilité et des effectifs pour mieux couvrir la vaste zone du centre.

Mais en dépit des efforts consentis par les différentes unités concernées ou par l’Etat pour endiguer ce phénomène, a-t-il souligné « nous voyons que le trafic de chanvre indien augmente d’année en année ».

« La politique pour endiguer ce phénomène nécessite une mise à jour régulière, car de nouvelles techniques de trafic sont utilisées par les trafiquants pour faire entrer le chanvre indien dans des véhicules appropriés ou d’autres mécanismes modernes », a-t-il indiqué.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.