});












La Cnts «profondément préoccupée» : Situation sociopolitique tendue .

= 687

La Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts) se dit «profondément préoccupée par la situation sociopolitique» du pays qui traverse «une zone de turbulence» et appelle les acteurs politiques à «asseoir un dialogue capable d’impulser la production, la productivité et la stabilité nationale».

Dans un communiqué transmis à l’Aps ; vendredi, la Cnts souligne que la crise dans le secteur de l’éducation, «avec la reprise des grèves perlées ces derniers temps montre déjà les prémices d’une année invalide avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur les élèves et leurs parents». «D’autres secteurs comme le transport routier, le port, les oléagineux (Suneor et Senhuile), le secteur de la ferraille, etc. risquent de connaître des perturbations, si aucune mesure n’est prise», constate encore la centrale dirigée par Mody Guiro.
Elle fustige l’attitude de la direction générale de la Senelec qui «ne veut pas reculer sur la violation des droits des travailleurs considérés comme prestataires alors que certains d’entre eux totalisent près de 15 ans de service». La Cnts dénonce aussi «la tentative de certains employeurs de remettre en cause l’accord sur la retraite à 60 ans au Sénégal, malgré les dispositions prises par l’Ipres et le gouvernement pour officialiser cet accord».
La centrale majoritaire invite le gouvernement à «trouver les voies et moyens pour ouvrir de larges concertations avec l’ensemble des acteurs (parents d’élèves, syndicats d’enseignants, leaders d’opinions, chefs religieux) pour régler définitivement la crise dans ce secteur de l’éducation».
Dans le domaine du tourisme, la Cnts salue les mesures annoncées par le chef de l’Etat pour «soutenir l’industrie hôtelière qui fait face à une crise sans précédent».

Le Quotidien

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.