});












LA DESCENDANCE DE SERIGNE TOUBA KHADIMOU RASSOUL

= 4526

Serigne Touba, Khadimou Rassoul, en plus de son statut de guide spirituel, était aussi un patriarche de famille plein d’attention pour sa famille.
Aussi, chacun de ses enfants a obtenu une formation coranique et théologique trés approfondie auprés de Mame Thierno Birahim MBacké et d’autres éducateurs que compte la confrérie.
Parmi ses fils, cinq ont été porté, au khalifat.
Il s’agit de Serigne Mouhamadou Moustapha, El Hadji Falilou, Serigne Abdoul Ahad, Serigne Abdou Khadre et Serigne Saliou Mbacké qui vient de nous quitter le 28 Décembre 2007.
Avant son installation à Darou salam, village découvert par Mame Cheikh Ibra fall qui a défriché toute cette zone pour permettre à son guide de s’y installer, Borom Touba avait déjà perdu de nombreux enfants.
La plupart de ses fils et filles portent les noms du prophète Mouhammad (Paix et Salut sur lui) ou ceux de sa famille avec, certes des appellations différentes, des « cheikhs » et compagnons du prophète, ou alors celui de Abdou qui signifie le « captif »(de Dieu s’entend).
Quelques noms reviennent aussi assez souvent. Tout cela dénote de son attachement à l’envoyé de Dieu et de son adoration pour le Maître de l’univers.
L’HONORABLE FAMILLE DU CHEIKH
La connaissance avec la noble famille du Cheikh incombe à tous les disciples pour plusieurs raisons. D’abord, il est bon de savoir que dans la progéniture de notre Cheikh, Dieu l’ a gratifié d’illustres fils et de vertueuses filles.
En effet, si la plupart d’entre eux sont connus du public et des disciples par leur contemporains, d’autres le sont moins, car nombreux sont ceux qui sont rappellés à Dieu alors qu’ils était à bas-âge ou dans leur enfance.
Il serait important de rappeller que certains parmi eux (près d’une quinzaine) reposent dans les cimetieres de  » Khourou Mbacke « .
Ce village situé à 2 km de Ndoulo dans la région de Diourbel est distant de Touba d’une vingtaine de kilomètres.
C’est le lieu où le Cheikh passa son enfance avec ses parents avant leur départ pour le Saloum. En témoignent les vestiges encore présents sur le lieu.
C’est un village qu’il avait demandé à Cheikh Ibra Fall de restaurer avant de le confier à Serigne Babacar Diakhaté le célèbre poète pour s’y installer.
Ensuite, la connaissance de ces noms illustres nous sera d’un apport certain car au delà de la culture générale, nous aurons la latitude d’y donner des pronoms en s’attirant les bienfaits attachés à chacun d’eux. Ainsi, le Prophête(PSL) dans un hadith célébre le recommande :
 » Vous êtes appelés le jour de la ressurection par vos prénoms choisissez bien vos prénoms « .
Toujours, dans le même sens, Cheikh Ahmadou Bamba dans son poème délicieux, d’une rime anonyme en Mime (Mimiya) nous le confirme ainsi :  » Le sort dévolu à chacun s’accorde au sens de son nom  » . Autant donc de raisons qui montrent l’importance que l’Islam donne au nom de baptême.
Ainsi, chacun et chacune en ce qui le concerne sont tous nos maîtres car étant les fils et filles de notre vertueux Cheikh. Mais ils sont surtout des disciples, des serviteurs infatigables et des adeptes dévoués dans la recherche de l’agrément de leur Père et Maître spirituel à qui ils ont unanimement troqué le lien de sang contre un lien d’allégeance.

MOURIDES.INFO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *