});












Le Khalife général des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké lance l’hivernage le 24 mars 2015

= 1581

Le Khalife général des mourides Serigne Sidy Moctar Mbacké a donné, hier, le coup d’envoi de l’hivernage 2015. D’après Serigne Mountakha Mbacké qui relayait l’information, la date retenue est le 24 mars prochain pour le lancement des travaux champêtres. Ainsi le Khalife général a incité les Sunugaaliens à un grand retour vers l’agriculture. «L’agriculture est un pilier essentiel à l’équilibre du monde, c’est dire combien toute négligence à son égard est facteur de péril et de remise en question parfois dramatique», a indiqué Serigne Mountakha Bassirou qui ajoute qu’il «ne faut pas se contenter de retenir cette date du 24 mars, mais c’est plutôt un appel à l’endroit de tous les (Sunugaaliens) de retourner dans leur terroir pour faire un effort en ce sens».

Car dit-il, la réussite ne s’obtient pas d’un coup de baguette magique, c’est un effort qui mène à la réussite et qui rend fier de soi. «Que tout le monde le sache et que chacun fasse un effort. Il est de l’évidence que le travail est le troisième pilier du mouridisme après le savoir et le culte au sens étroit du terme. C’est ce que le Khalife tente d’accentuer tous les jours», fait-il remarquer. Aussi, le Khalife général des mourides, d’indiquer à l’endroit de tous les musulmans qu’Allah est Généreux dans sa Bonté envers ceux qui sont généreux dans cette vie. Il annonce de bonnes nouvelles dans les deux mondes à ses fidèles serviteurs  qui s’efforcent de gagner sa faveur.

Raison pour laquelle dit-il, un grand retour vers l’agriculture constitue un pas décisif vers notre épanouissement. D’après Serigne Bassirou Mountakha, l’islam sanctifie le travail et réprouve l’oisiveté : «Le vrai musulman est celui qui lutte  et qui affronte les difficultés de la vie pour se nourrir et nourrir sa famille». C’est pourquoi tout le monde doit s’y mettre financièrement, matériellement pour donner corps à ce ‘ndigël’ du 24 mars. «La date est proche, mais c’est un hymne à l’effort auquel tout le monde est invité», a confié Serigne Mountakha.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *