});












Le Khalife tance des marabouts de la ville sainte et incite au pardon

= 721

Le Khalife général des mourides n’a pas été tendre avec les membres de la famille de Serigne Touba qui s’adonnent à des pratiques contraires à l’orthodoxie mouride et aux enseignements de son fondateur. Serigne Sidi Moukhtar Mbacké s’est montré particulièrement virulent à leur encontre, à l’occasion de son message de Tabaski, vendredi dernier, à Touba.

TOUBA – «Aucun d’entre vous n’a le droit de vendre sa dignité ou sa foi pour des privilèges. Je demande à tous les membres de la famille de savoir qui ils sont et de se suffire de ce que Serigne Touba leur a laissé comme héritage. S’ils ne se contentent pas de ce legs de Serigne Touba ou s’ils le minimisent, leurs efforts seront voués à l’échec et n’auront en retour rien de signifiant», a dit le Khalife.
Ses propos qui sonnent comme une piqure de rappel aux jeunes chefs religieux de Touba ont été prononcés par l’imam ratib, Serigne Fallilou Abdou Khadre, qui, après le sermon en arabe consacré aux recommandations de la prière de Tabaski, a livré le message du Khalife qu’il a étalé sur trois points dont celui destiné à la famille de Serigne Touba.

Le Khalife prône le pardon
et interdit toute forme de
violences
L’actualité à Touba était également marquée par les attaques d’un chef de Darou Khoudoss, qui détient des responsabilités dans la ville sainte, contre de hautes autorités de la famille de Serigne Touba qu’il accuse d’être des comploteurs. Il s’en est même pris à des journalistes. Face à cette attitude, le Khalife a été très clair.
«Si vous êtes dans une position de devoir éclairer les populations, vous en avez le droit et la légitimité. Mais gardez vous d’inciter les populations à la violence et se faire justice soi même. Cela peut engendre des incidents regrettables pour l’instigateur et même d’autres personnes qui n’ont à voir avec cela», a-t-il dit à l’attention de ce guide religieux, sans le nommer.
Cette remarque, tient–il à précisé, est valable pour tout le monde. «Le pardon est mieux que tout. Serigne Touba a toujours enseigné que celui qui veut avoir la vie sauve, ne doit jamais porter du tort à son prochain. Et que celui qui veut avoir une vie paisible, doit faire du pardon un principe. Je vous demande, par conséquent de ne jamais faire du tort à votre prochain, même si vous êtes victime de tort. Pardonnez par la grâce de Dieu, si vous estimez que vous êtes victimes du fait d’autrui. Dieu a promis de rétribuer ceux qui pardonnent, par sa grâce à Lui !», renchérit-il.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *