});












Le Magal de Darou Mouhty édition 2015 sera célébré le mercredi 3 juin

= 1486
La communauté Mouride s’apprête à célébrer l’anniversaire des retrouvailles entre Cheikh Ahmadou Bamba et son disciple et frère cadet Mame Thierno Birahim Mbacké après son retour d’exil en 1902. Cette année l’évènement aura lieu à Darou Mouhty,  le mercredi 3 juin 2015, coïncidant au 15 ème jour du mois lunaire de Sha’bân (Niçfu Sha’ban) 1434 H.
Le 18 Safar 1313, coïncidant au 10 août 1895, Cheikh Ahmadou Bamba quittait sa demeure du Djollof et tous les siens, pour aller au service de son Seigneur. A son départ, il appela son disciple Mame Thierno Birahim et lui confia la garde de sa famille et des disciples jusqu’à son retour. Ce jour même, il est arrêté par l’Administration Coloniale et exilé. Il passera un peu moins de huit ans dans la forêt équatoriale du Gabon. A son retour d’exil en 1902, il retrouve son très dévoué disciple. C’est ce jour que la communauté commémore.
Né en 1863, ce dévoué frère et disciple a été rappelé à DIEU en 1943. Son fils aîné Cheikh Mouhammadou Awa Balla MBACKE, assura le Khalifat jusqu’en 1982, date de sa disparition. Serigne Abdou Khoudoss MBACKE prit le relais jusqu’en 2003. Présentement, c’est Serigne Mbacké Khady qui a en charge la gestion du legs de Mame Thierno Ibrahima Faty. Et, c’est avec sagesse et dévotion qu’il assume son mandat sacré. Sur sa naissance, à Porokhane, les auteurs s’accordent pour la situer au jeudi 15 du mois lunaire de  » Rabbi al awwal  » de l’an  » charfadji  » c’est à dire 1283 de l’Hégire, 1863 du calendrier grégorien.
On raconte que cela coïncida avec la Bataille de Pathé Badiane ou Paoss Koto qui mit aux prises les forces de Maba Diakhou BA aux troupes de l’autorité coloniale. Mais, ce qu’il faut retenir de cet évènement c’est que cela a donné lieu à une scène extraordinaire, et très significative pour l’avenir. Pour la circonstance, Mame Mor Anta Sally, leur père commun congratula Cheikh Ahmadou Bamba qui devait tout juste avoir dix ans, en ces termes :  » Félicitations pour la venue de ce nouveau né, car il sera ton bras droit, en qui tu trouveras ardeur et soutien pour le grand projet qui te préoccupe tant. «  (In ouvrage de référence).

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *