});












Le Magal de Porokhane endeuillé : Un accident de la route fait 14 morts et 24 bléssés

= 657

Un violent accident de la route à hauteur de la localité de Dinguiraye, dans la commune de Paoskoto, a fait un bilan provisoire de 12 morts et de 24 blessés évacués au centre hospitalier régional de Kaolack.

Deux véhicules de transport en commun en provenance et en partance de la cité religieuse de Médina Baye seraient en cause dans ce drame qui endeuille le Magal dédié à Mame Diarra Bousso.

La dernière journée du Magal de Porokhane a été endeuillée par un drame. Un violent accident de la route a coûté la vie à 12 personnes et occasionné des blessures plus ou moins graves à 24 autres passagers, selon des sources hospitalières.

D’après les premiers témoignages recueillis sur place, l’accident s’est déroulé vers 15h 30mn à hauteur de la localité de Dinguiraye, à une dizaine de kilomètres de la commune de Nioro.

Un bus de transport en commun vide, en provenance de Touba, a violemment heurté un car Ndiaga Ndiaye venant en sens inverse qui avait quitté quelques minutes auparavant la cité religieuse de Porokhane avec une quarantaine de personnes à bord.

La violence du choc a littéralement déchiqueté le car laissant une dizaine de vie sur la chaussée.

Lors des évacuations par ambulance à l’hôpital de Kaolack, un autre passager décédera suivi d’un autre lors de sa prise en charge par le service des urgences.

L’accident a fait au moins 24 blessés nonobstant ceux qui sont évacués dans les autres structures sanitaires plus proches du lieu du drame.

Des sources évoquent un état de somnolence du conducteur du bus en partance pour la cité religieuse de Porokhane où les derniers pèlerins s’apprêtaient à retourner chez eux.

Une défaillance humaine de plus dans cette tragédie qui remet sur la table l’urgence de l’application du train de mesures dont le permis à point pour juguler ce fléau.

Pour rappel, il y a moins de deux mois, un autre accident de la route dans le département de Malem Hodar avait fait 17 morts et 16 blessés dans la zone du Saloum, suscitant une vive réaction du président de la République en plein Conseil des ministres.

Elimane FALL

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *