});












Le nouveau défi de Akon pour l’Afrique – Électrifier tous les villages africains

= 682

Akon, le rappeur sénégalais établi aux États-Unis lance un projet très ambitieux d’énergie solaire en Afrique. « Akon lighting Africa » vise à apporter une solution réelle à la crise énergetique sur le vieux continent.

Associé à l’homme politique d’origine sénégalaise Thione Niang et à Samba Bathiliy entrepreneur malien, Akon – Alioune Badara Thiam a déjà entrepris une tournée en Côte d’Ivoire Kenya, au Rwanda, au Congo-Brazzaville, au Nigeria et au Niger, pour mieux expliquer le projet. « Avec l’électricité d’origine solaire que nous proposons, on peut connecter toutes sortes d’appareils, téléphones pour communiquer, réfrigérateurs pour conserver la nourriture, et pourquoi pas des ordinateurs », argumente-t-il dans un communiqué.

Bien accueilli à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, ce 29 juin, Akon a pris le micro sous des applaudissements nourris avant de se lancer  : « J’ai fondé la société Akon Rechercher Akon Lightening Africa, car sans éclairage il n’y a pas de développement. C’est pourquoi, j’ai décidé d’investir dans ce domaine de l’énergie en Afrique et surtout dans les zones rurales. Nous sommes à un moment très sérieux pour le développement de l’Afrique. Cela commencera par l’énergie qui pour nous est indispensable au bien-être des populations. Les jeunes Africains doivent accepter de se former et être éduqués pour ne pas attendre les compétences de leurs frères de la diaspora ».akonlighting

Afin de mener à bien ce projet, Akon pose sur la table un montant initial de 200.000 dollars US (environ 100 millions de FCFA), une contribution de l’artiste sénégalo-américain pour accompagner le lancement du nouveau Groupe des leaders ouest-africains pour l’énergie.

»»» À lire sur Senécoplus: Écart entre riches et pauvres au Sénégal, les dessous d’une cohabitation difficile!

Au Bénin, dernière étape de cette tournée estivale de 15 jours, ils ont présenté  « les contours d’un nouveau projet visant à fournir des tablettes d’apprentissage et mettre en place des classes intelligentes destinées aux étudiants, que nous espérons lancer dans les prochains mois », explique Akon. Pour Thione Niang, « Akon Lighting Africa est un projet qui vise en priorité le développement de l’Afrique ; c’est bien l’accès à l’énergie qui permettra la transformation rapide du continent ; et logiquement, après l’électrification vient l’éducation». Grâce à un modèle fondé sur le partenariat public-privé et un réseau de partenaires de premier plan, « Akon Lighting Africa » a favorisé dans 14 pays l’installation de solutions adaptées aux besoins des populations rurales – lampadaires, kits communautaires et domestiques. L’objectif est d’être présent dans 25 pays africains d’ici la fin 2016.

En mai 2014, El Hadj Diouf et Akon avaient mutualisé leurs synergies pour arriver à investir dans la riziculture. Les deux stars planétaires, de retour d’une tournée dans la Valée de l’Anambé, ont réitéré leur désir de s’activer dans la filière compte tenu des potentialités et de l’engouement suscité chez les jeunes de la région de Kolda qui ne demandent qu’à sauter sur cette aubaine.

senecoplus.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *