});












L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES : La Confejes contribue à inculquer l’esprit et la culture d’entreprise

= 994

Dans le cadre de la célébration de la quinzaine de la Francophonie, la Confejes a tenu ce week-end la seconde édition de la journée de l’entrepreneuriat des jeunes à la Maison de la Culture Douta Seck.

Le secrétaire général de la Confejes, Harona Burama, a indiqué l’opportunité de permettre aux décideurs politiques à mieux prendre en compte l’entrepreneuriat des jeunes qui constitue une pertinente alternative de lutte contre le chômage.         

Les jeunes participants à la journée de l’entrepreneuriat sont des bénéficiaires du Programme de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes (Ppej), ex- Fonds d’insertion des jeunes (Jij) et/ ou de la formation à l’entrepreneuriat. Ils ont bénéficié des actions de formation, de financement et d’appuis techniques.

Suivant le thème de la quinzaine de la Francophonie pour cette année 2016, «Le pouvoir des mots », les dirigeants de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (Confejes) ont voulu donné un sens au mot ‘’Entrepreneuriat’’ à travers l’organisation de cette journée dédiée à la jeunesse. Ils incitent les jeunes à ‘’oser entreprendre’’.

Cette journée d’exposition des produits de quelques entreprises de jeunes promoteurs comme échantillon est une occasion de mutualisation et d’échanges de bonnes pratiques.

Elle a pour objet de développer davantage l’esprit et la culture d’entreprise au sein de tous les jeunes de l’espace francophone.

Le secrétaire général de la Confejes, Harona Burama, a rappelé la mise en place depuis 1989 du Projet- Entrepreneuriat- Jeunesse (Pej) qui est devenu Fonds d’insertion des jeunes (Fij) en 1994, avant d’être érigé en Programme de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes (Ppej) en mai 2014, tout en déroulant ses missions initiales et d’autres complémentaires.

Il s’agit, entre autres, de la formation des cadres et des jeunes, du financement de projets des jeunes, de l’accompagnement et du suivi des entreprises des jeunes promoteurs.

Aussi, M. Maguèye Touré a souligné que le Ppej est l’une des composantes majeures des actions non seulement de la direction des programmes jeunesse, mais de la Confejes.

Il vise à favoriser l’insertion sociale, professionnelle et économique des jeunes dans les Etats et gouvernements membres du Sud et notamment dans les Etats fragiles et/ou en sortie de crise.

Aujourd’hui, a-t-il constaté, tout développement économique passe par l’emploi et surtout celui des jeunes. C’est pourquoi, selon lui, améliorer l’emploi des jeunes dans le programme post 2016 en s’efforçant d’annihiler les causes structurelles du chômage et du sous-emploi, devient un impératif pour les décideurs.

«La survie de l’humanité en dépend largement », dira-t-il. Une soirée gastronomique marquera la fin de la quinzaine de la Francophonie.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *