});












Les 11 centres d’enseignements arabo-islamique fondés par Serigne Touba

= 1843

Il y a plusieurs centres d’enseignements arabo-islamique fondés par le Cheikh lui-même pour l’enseignement et l’éducation. Il désignait à la tête de ces centres des hommes qu’il estimait très aptes et très qualifiés.

Ces centres sont notamment:

1. Dâ al- ‘Alîm al- Khabîr

Ce centre est un village à distance de quelques kilomètres de la sainte de Touba. Ce village a été fondé par le Cheikh pour l’enseignement et l’éducation en 1892 selon la version la plus exacte.Il avait choisi son disciple Abdour-Rahmane LO à la tête de ce centre.

2. AL- Azhar Al- Azhar

est le nom d’un village à distance d’un demi-kilomètre de Dâ al- ‘Alîm al- Khabîr.Ce village abritait une école spécialisée dans l’enseignement des sciences arabo-musulmanes. Elle était sous la direction du Moufti, le grand érudit Cheikh MBACKE BOUSSO.

3. L’école de Mame Thierno Ibrahima

C’est quand le Cheikh s’apprêtait à aller à son exil au Gabon qu’il a désigné son frère et disciple le cheikh Ibrahima pour porter le flambeau de l’appel islamique et il était secondé dans cette mission par les rands ressortissants de cette école.

4. L’école de Cheikh Mouhammad DEME à DIOURBEL

Le Cheikh Mouhammad DEME (1885-1967) est l’un des célèbres savants de son temps. Il avait commencé ses études entre les mains de son père puis entre les mains du grand Moufti de la voie de la Mouridiya CHEIKH MBACKE BOUSSO avant de voyager en Mauritanie. Il a fait acte d’allégeance au grand Cheikh en 1916.

5. L’écolde de Cheikh MOR MBAYE CISSE

pour la mémorisation du Coran Cette écolde de Cheikh MOR MBAYE CISSE se trouve elle aussi à Diourbel et elle a joué un rôle historique dans le domaine de la mémorisation du Coran de plusieurs générations.Elle était le point de ralliement des apprenants venant de toutes parts et surtout du Saloum et de Dakar.

6. L’école de Cheikh Mouhamadoul Amine DIO (décédé en 1968)

Il est considéré comme l’un des plus célèbres savants de la Mouridiya. Il a écrit plusieurs ouvrages. Le Docteur Mouhammad CHAQRONE disait en son sujet : «Le Cheikh Mohamadoul-Amine DIOP a consacré tous ses soins pour écrire les ouvrages sur le Mouridisme et sur son fondateur le Cheikh Ahmadou Bamba ».

7. L’écolde de Cheikh Abdour-Rahmane BOUSSO

C’ets lui qui avait été désigné Imam de la grande Mosquée de Diourbel après le décès de Cheikh Mouhamadoul-Amine DIOP cité plus haut. Son centre a lui aussi été un des plus importants et des plus célèbers centres d’enseignements qui attirait des élèves de toutes les régions. 8. L’école du Cheikh Habiboul-Lahi Cette école a une importance pârticulière du fait qu’il constitue le premier centre d’enseignement à Toubadu point de vue de sa continuité et du grand nombre d’aspirants qui y ont fait leurs études.

9. Les écoles de Cheikh Saliou MBACKE, le cinquième Calife général des mourides

Cheikh Saliou MBACKE est considéré comme l’un des plus grands parrains de l’enseignement arabo-islamique au Sénégal, pour ne pas dire même dans le monde.Il avait sous sa supervision plusieurs centres d’éducation au nombre de 28 avec 10 000 élèves environ et 336 enseignants.Et c’est Serigne Saliou qui prenait tout ce grand nombre en charge.

10. La grande Mosquée de Touba

La grande Mosqué de Touba abrite en son sein plusieurs cercles d’enseignements arabo-islamique.C’est le grand maître Mbacké DIAKHATE qui supervise tous ces cercles d’enseignement depuis 1963 sous les ordres du deuxième Calife, le Cheikh Mohamadoul-Fadil, après l’inauguration de la grande Mosquée.

11. L’école du Cheikh Abdou-Rahmane MBACKE à Daoul-Mouhty

Cette écolde revêt une très grande importance scientifique.Elle est sous la supervision du Cheikh Abdour-Rahmane Abdoul-Qoudoss. depuis plus d’un quart de siècles.

Toubamajalis

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *