});












LES GRANDES LIGNES DES QUOTIDIENS DE CE VENDREDI

= 1526

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Le Sénégal se dote d’une nouvelle loi

Les parlementaires ont adopté hier, jeudi 25 juin le projet de loi n° 06/2015 autorisant le Président de la République à ratifier le protocole A/P3/12/01 portant sur la lutte contre la corruption adopté le 21 décembre 2001 à Dakar. Un projet de loi qui, de l’avis du ministre des affaires étrangèrs et des sénégalais de l’extérieur Mankeur Ndiaye, vise à renforcer le cadre juridique de la lutte contre la corruption

POURSUIVISPOUR DESTRUCTION DE BIENS APPARTENANT A AUTRUI, VOL, INJURES, ETC. : Barthélémy Dias persiste et menace
Le maire de Mermoz/Sacré Coeur, Barthélémy Dias est monté au créneau hier, jeudi 25 juin, pour «rétablir la vérité» sur l’affaire de la destruction des panneaux publicitaires se trouvant dans son périmètre communal et la convocation qui s’en est suivie. Face à la presse, le député-maire socialiste a accusé l’ancien ministre des collectivités locales, Oumar Youm, d’être derrière ce «complot politique». Il a, par ailleurs, informé de la plainte déposée au niveau de l’Ofnac, contre Danis Bougane Gueye, pour détournement de deniers publics, enrichissement illicite, et blanchiment d’argent.

SUITE ET FIN DE L’ENTRETIEN AVEC… :L’ECRIVAIN CHEIKH HAMIDOU KANE : « Dieu merci, je n’ai pas de regrets»
Dans la dernière partie de cet entretien que nous accordait, à la mi-mars, l’écrivain Cheikh hamidou Kane, l’auteur de « l’aventure ambiguë » avoue qu’il songe de plus en plus à écrire ses mémoires, mais « on verra » comme il dit. A 87 ans, Cheikh hamidou Kane se raccroche surtout à cette famille que la vie lui a donnée. et lorsqu’il fouille dans sa mémoire, c’est le souvenir de son amitié aigre-douce, avec senghor, qui remonte à la surface. Toujours dans cet entretien, l’écrivain partage avec nous quelques unes de ses lectures préférées : Aimé Césaire, shakespeare etc. Aujourd’hui, c’est un peu comme si l’écriture était aussi une histoire de famille, car l’an dernier, sa petite-fille Ndèye Fatou Kane publiait son premier roman, « le malheur de vivre », un ouvrage préfacé par…Cheikh hamidou Kane

CORRECTION DES EPREUVES DE PHILOSOPHIE : Les précisions de l’Office du Bac
La direction de l’Office du Baccalauréat a rendu public un communiqué hier, jeudi 25 juin, pour préciser que la méthode utilisée pour la correction des épreuves anticipées empêche toute possibilité de voir un professeur évalué ses propres élèves. Réagissant à la levée de boucliers des syndicats d’enseignants, Babou Diakham, directeur de l’Office, estime que «le système d’anonymat renferme une clé permettant à l’office du bac de connaitre l’origine des copies et de procéder à leur transfert dans les autres centres de correction».

BASKET SENEGALAIS : Le Cnbs évacue tous les Contentieux prépale
Comité de normalisation du basket-ball sénégalais (Cnbs) boucle demain, samedi, sa mission de réorganisation de la discipline sportive avec l’Assemblée générale élective de la Fédération sénégalaise de basket qui aura lieu au Cices. en prélude à ce tournant, le président du Cnbs, serigne Mboup, qui faisait face à la presse hier, jeudi 25 juin à son siège, a fait l’économie de tout le processus qui a abouti à l’adoption de nouveaux textes. Mais, il a tenu à vider tout les contentieux pré-électoraux et surtout démonter les accusations que Baba Tandian a portées à l’endroit dudit comité, après son exclusion de la course à la présidence de la Fsbb.

LE SOLEIL : EN BREF – CE VENDREDI

Publication 26/06/2015

RAPPORT DE L’IGE, CITE TOBAGO, CNI, EAU, ELECTRICITE : Les éclairages du Gouvernement face aux députés
Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne et son gouvernement étaient face aux députés à l’Assemblée nationale pour répondre aux questions d’actualité. Parmi cellesci , le dernier rapport de l’Inspection générale d’Etat (Ige), les démolissements sur la zone de l’aéroport, la situation de la Suneor et de Transrail, les pénuries d’eau, les délestages de la Senelec, les accords entre gouvernement et enseignants. etc.

APPROVISIONNEMENT DE DAKAR EN EAU : Un apport de 40.000 m3 par jour attendus le 15 juillet
Les forages prennent forme au camp Leclerc, à la Foire et à Nord Foire. Le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement déroule le Programme d’urgence de sécurisation de l’approvisionnement de Dakar en eau. Au total, 7 forages fonctionnent déjà. Les ouvrages en construction vont permettre d’avoir 40.000 mètres cubes supplémentaires par jour. Dans les quartiers comme la Médina, l’eau coule le jour, à la grande satisfaction des populations

BABOU DIAHAM, DIRECTEUR DE L’OFFICE DU BAC : « Il n’a jamais été question de supprimer une quelconque indemnité »
Le directeur de l’Office du baccalauréat se veut clair concernant les allégations tendant à accréditer une volonté de supprimer les indemnités du baccalauréat. « Certains organes de presse ont relayé, aujourd’hui, des informations émanant de la Coordination des correcteurs de philosophie tendant à accréditer la thèse d’une volonté de supprimer les indemnités du Baccalauréat », lit-on dans un communiqué du directeur de l’Office du baccalauréat.«

ETABLISSEMENT DE CARTE D’IDENTITE A PIKINE : La Cena invite à la transparence
A la suite des informations relayées par la presse et qui ont fait état, il y a quelques jours, de la présence d’une équipe du ministère de l’Intérieur dans une concession privée à Pikine Nord afin de procéder à l’instruction de la Carte nationale d’identité (Cni) et des plaintes des responsables politiques du Parti démocratique sénégalais (Pds) sur cette situation, la Commission électorale nationale autonome (Cena), a publié un communiqué hier, et dans lequel, elle demande d’éviter tout manquement préjudiciable à la bonne transparence.

ENVIRONNEMENT : L’Etat en croisade contre les déchets plastiques
Le projet de loi interdisant la production, l’importation, la détention, la distribution et l’utilisation de sachets plastiques légers a été adopté par les députés. Son application est prévue dans six mois. Cette mesure va placer le Sénégal dans le cercle des pays de la sous-région ayant interdit le sachet plastique.

BOURSE : Pierre Goudiaby « Atepa », nouveau Pca de la Brvm
L’ingénieur architecte sénégalais, Pierre Goudiaby Atépa, a été élu, hier, président des conseils d’administration de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) et du Dépositaire central/Banque de règlement (Dc/Br), en remplacement de son compatriote Gabriel Fal.

LITTERATURE : Aminata Sow Fall distinguée par l’Académie française
La romancière sénégalaise Aminata Sow Fall a reçu hier le grand prix de la Francophonie de l’Académie française, a-t-on appris auprès de cette institution.

GRAND-PLACE – LES FAITS DE CE VENDREDI

Publication 26/06/2015

ENCORE ARRETE POUR HOMOSEXUALITE : Jupiter touche le fond
La nouvelle ne court pas encore les rues de Dakar et ses environs, mais elle a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans un ciel serein. Il s’agit en effet de l’interpellation de l’ancien journaliste- chroniqueur de l’hebdomadaire «Nouvel horizon», Tamsir Jupiter Ndiaye, pour une histoire de moeurs supposée

SUITE AU RAPPORT DE L’IGE : Le Pm lance la traque des biens disparus
Le Premier ministre, Mohamed Boune Abdallah Dionne, a promis devant l’Assemblée nationale, d’ouvrir une nouvelle traque des biens de l’Etat dont la disparition ou l’utilisation nébuleuse a été décriée par l’Inspection générale d’Etat (Ige). Face aux députés pour répondre aux questions orales, le Chef du gouvernement a instruit ses services compétents pour que la justice s’active.

MOUHAMADOU MANEL FALL, BUSSNESS DEVELOPER : « La vie de Baay-Fall est à cheval entre le spirituel et le temporel »
Mouhamadou Manel Fall dit Prince Manel Bichri, petit fils de Mame Cheikh Ibrahima Fall, explique qu’en période de ramadan, la ruée des Baay Fall vers Touba, pour servir les Ndogou, est une continuité de l’engagement de son ancêtre. Cette action, dans sa préparation, révèle-t-il, engloutie aujourd’hui, des centaines de millions de Fcfa. Mais, le Business developer et consultant, spécialisé des questions de la bonne gouvernance et du développement socio-économique y trouve une manière de magnifier la fierté à travailler d’un baay Fall, pour les petits fils de khadimou Rassoul. Ainsi, Prince Manel, baye Fall de sang et de foi, reste d’avis que pour mieux comprendre le « bayefallisme », il faut côtoyer l’élite, parler et découvrir ceux qui ont su garder l’orthodoxie, prônée par Mame Cheikh Ibrahima Fall. Entretien….

LES OFF DU POP DE CE VENDREDI

Publication 26/06/2015

Bataille rangée…
Ouakam a été le théâtre, hier, de violents affrontements entre thiantacounes, c’est-à-dire des disciples de Cheikh Béthio Thioune. Des amis de feu Bara Sow qui avait été une des deux personnes tuées dans les bagarres de Keur Samba Laobé en 2012 avant d’être enterrées clandestinement (ce qui valu l’arrestation, l’inculpation et le placement sous mandat de leur guide religieux avant qu’il ne bénéficie d’une liberté provisoire), ont voulu organiser un «thiant» en sa mémoire à Mermoz. Malheureusement pour eux, d’autres talibés du Cheikh leur ont opposé un niet catégorique. Il s’en est suivi des bagarres qui ont finalement amené la gendarmerie de Ouakam à arrêter sept d’entre eux.

…Entre thiantas
Alassane Wilane blessé à la tête est revenu sur les faits, à travers Rfm, soulignant que ceux qui voulaient organiser ces «thiant» avaient des couteaux, des pelles, des gourdins et d’autres armes blanches. «Ils se sont acharnés sur nous jusqu’à me casser la tête». D’autres blessés ont été enregistrés au cours de ces bagarres avant que la gendarmerie n’intervienne et n’arrête 7 personnes. Toujours sur la Rfm, Lamine Diagne, un des disciples du guide des thiantacounes interpelle : «ce qu’on veut c’est que Cheikh Béthio Thioune prenne ses responsabilités car c’est pas du tout normal que les amis du défunt amènent plus de 30 gosses pour faire des prières à Bara Sow et soient armés jusqu’aux dents, c’est inadmissible», dit-il notant que s’ils n’étaient pas pris au dépourvu, cela allait finir en bataille rangée.

Me Sidiki Kaba
Le Garde des Sceaux qui s’exprimait lors de la rencontre entre le gouvernement et les parlementaires a assuré qu’il n’y a pas eu de forclusion dans le dossier de Rimka comme le soutenaient ses avocats après la décision du groupe de travail de l’Onu. Selon Me Sidiki Kaba, la décision du groupe de travail n’est pas l’Onu, mais un groupe d’experts. «Ce groupe de travail par sa décision a deux vices, deux tares. Premier vice, c’est la rupture de l’égalité entre les Etats. Le deuxième vice, c’est la rupture du contradictoire» a expliqué le Garde des Sceaux non sans manquer de souligner que la décision du groupe n’est rien d’autre qu’un avis.

Dénonciation
Restons à l’hémicycle pour dire que le tonitruant avocat a pris position par rapport à la démolition des maisons de la cité Tabago. Selon Me El Hadji Diouf, pour des questions de sécurité aéroportuaire, on doit démolir et raser tout ce qui a été édifié là-bas. «Je suis d’accord quand on remet le mur à sa place initiale et qu’on enlève toutes les constructions édifiées entre les deux murs. Mais en dehors et au-delà du mur, il y avait des constructions édifiées depuis 2009 et qui n’étaient pas concernées par le déplacement du mur et l’obtention de ces nouvelles parcelles» a indiqué Me Diouf. «Il ne suffit pas maintenant de faire des répressions aveugles, de sévir, de sanctionner des gens qui ne sont pas concernés par l’enlèvement du mur. C’est inhumain que l’Etat procédé de cette manière», a fustigé encore Me Diouf selo, qui, la majeur partie des Sunugaaliens ignorent leurs droits.

L’Assemblée…
L’assemblée nationale du Sunugaal a délivré, hier, à SMS le quitus pour ratifier quatre projets de lois. Ainsi les députés ont voté, en session unique ordinaire, les projets de loi N°6 /2015 ; N°8 /2015 ; N°11 /2015 et N°12 /2015 portant respectivement sur la lutte contre la corruption, la protection de la maternité, les surveillances et immunité de l’autorité internationale des fonds marins (Isa) et enfin de la convention portant sur l’unification de certaines règles relatives au transport aérien international. Le ministre des Affaires étrangères et des Sunugaaliens de l’extérieur qui a défendu ces projets en compagnie de son collègue du Travail et du Dialogue social a expliqué que la ratification de ces projets de lois par un besoin de résorber le stocke des projets de lois en souffrant depuis plus d’une décennie pour certains.

…Délivre le quitus…
«Le gouvernement a un programme incitatif pour l’année 2015. Nous avons un certain nombre d’arriérés de ratification d’accord de convention. Une cinquantaine d’accords qui ont été conclus parfois bien avant 2000, d’autres entre les années 2002 et 2013 n’ont pas encore fait l’objet de ratification. Nous voulons résorber ces arriérés de ratification. C’est pourquoi nous avons engagé ce protocole incitatif», a expliqué le ministre Mankeur Ndiaye au sortir de la session ordinaire unique présidée par Mansour Sy, un des vice-présidents à l’Assemblée nationale. Un projet a particulièrement retenu l’attention, c’est le protocole portant sur la lutte contre la corruption vise, selon le ministre des Affaires étrangères et des Sunugaaliens de l’extérieur, à renforcer l’arsenal juridique (du Sunugaal) de lutte contre la corruption.

…Au chef de l’Etat
Mankeur Ndiaye qui a d’ailleurs saisi cette occasion pour annoncer la création d’une commission anti-corruption a affiché la volonté politique du gouvernement à mettre l’économie sunugaalienne à l’abri de ce phénomène qui, de l’analyse du député Cheikh Oumar Sy, décourage les investisseurs. Autre projet de loi qui intéresse les goorgoorlus partout dans le monde, c’est la convention portant sur l’unification de certaines règles relatives au transport aérien international. «Sa ratification permettra surtout aux (Sunugaaliens) connus pour leur mobilité, de bénéficier d’une meilleure protection et garantie de leurs droits en matière de transport aérien international et de ne plus souffrir des inconvénients liés à la dualité de régimes instaurée par deux conventions» est-il mentionné dans le document soumis à l’appréciation des députés.

Pas satisfait
Le président du groupe parlementaire «Libéral et démocratique» se dit insatisfait des réponses apportées par le chef du gouvernement par rapport à la confection frauduleuse de cartes nationales d’identité et de cartes d’électeur. Pour Modou Diagne Fada, Momo Dionne n’a fait que rapporter les propos de David Diallo, le ministre de l’Intérieur. «Je crois que les rumeurs distillées et les réponses non convaincantes tenues par les ministres n’ont pas réussi à emporter notre adhésion et aujourd’hui aussi, le Premier ministre a rapporté la même chose que (David) Diallo, c’est la raison pour laquelle nous sommes restés sur notre faim», a déclaré Diagne Fada selon qui, des gens ont été pris à l’intérieur des régions et les départements où il y a beaucoup de responsables du parti au pouvoir. Il a par ailleurs demandé au gouvernement d’améliorer les conditions de la séance «Questions d’actualité» pour donner beaucoup plus temps aux députés et moins de temps à l’Exécutif.

Momo Dionne…
Le Premier ministre Momo Dionne qui faisait face aux députés, hier, dans le cadre des questions d’actualité à l’Assemblée nationale a annoncé un plan de sortie de crise. Cela pour le bouclage des travaux de la Route nationale N6 entamés par le Millénium challenge corporation (Mcc). Il a tenu à rassurer tout le monde que l’Etat du Sunugaal a pris toutes les dispositions nécessaires pour que les travaux soient finis après la fin du compact qui doit se terminer dans 3 mois. «C’est dans un souci d’équité dans l’aménagement du territoire, le budget global réservé aux routes dans le Millénium challenge corporation (Mcc) est de 324 millions de dollars. Le chef de l’Etat avait décidé que 46% de cette enveloppe soient réservés à la région sud. Soit 73 milliards de francs Cfa en trois lots à savoir Ziguinchor-Tanaff, Tannaf-Kolda, déjà prêts et disponibles, le pont de Kolda déjà inauguré», a rappelé le Premier ministre.

… Sur la Rn6
Quand au financement du second compact du Mcc, Mansour Elimane Kane, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, n’en doute pas. Il explique que le compact américain obéit à des critères. Le premier critère, c’est l’éligibilité : Le Sunugaal est déjà éligible au Mcc depuis 2014. Le deuxième critère de sélection est lié aux résultats, c’est-à-dire réussir d’abord le premier compact. Malgré le retard qu’a accusé le Rn6, le taux global du succès du premier compact est à 90%. Donc on peut espérer que le Sunugaal soit un bon élève. Le troisième critère est lié à la gouvernance, d’où le respect des engagements de l’Etat, indique-t-il, optimiste.

Semences
Restons à l’Assemblée nationale avec ces questions d’actualité pour dire que le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Seck-Ndanaan a tenu à rassurer les députés que le gouvernement a pris toutes les dispositions, cette année, pour la distribution des semences. «Le 8 avril j’avais adressé une lettre à tous les gouverneurs pour l’installation de toutes les commissions avant le 15 avril. C’est fait. On a 365 commissions et 180 opérateurs privés stockeurs», a informé M. Seck-Ndanaan qui souligne par ailleurs que le gouvernement va injecter, cette année, 18 milliards de francs Cfa de subvention pour l’acquisition de 50 000 tonnes de semences écrémées et 25 000 tonnes de semences certifiées. «Dans tout le pays, nous n’avons pas eu d’écho faisant état de la mauvaise qualité des semences données aux paysans. C’est pourquoi, on veut accroître chaque année ces semences certifiées», a indiqué le Dr Seck-Ndanaan.

Atepa Pca
Les Conseils d’administration de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) et du Dépositaire central/Banque de règlement (Dc/Br) ont un nouveau Président élu à l’issue de leur Assemblée générale ordinaire tenue hier jeudi 25 Juin 2015 à Abidjan. Il s’agit de l’architecte sunugaalien Pierre Goudiaby Atepa qui y remplace un autre éminent Sunugaalien, Gabriel Fal. Le tout nouveau Président des Conseils d’Administration entend poursuivre la politique de développement des deux institutions sous-régionales entamée sous la houlette de son prédécesseur à qui il n’a pas manqué de rendre un hommage appuyé pour son action à la Présidence de la Brvm et du Dc/Br, souligne le communiqué diffusé à cet effet. Il faut noter que 3 nouveaux Administrateurs font leur entrée au Conseil d’Administration. Il s’agit de Daouda Coulibaly représentant la Sgi Africaine de bourse, Francis Padonou, représentant la Sgi Bibe Finanesce & Securities et enfin Patrick Brochet, représentant la Sgi Impaxis Securities.

Vaste cadre…
Un vaste cadre de lutte. C’est ce que les syndicats des Administrations centrales, à savoir les Impôts et Domaines, le Trésor, la Justice, le Travail et la Sécurité sociale ont mis en place, hier, pour faire face à SMS et à son gouvernement, dans leur volonté de remettre en cause des acquis des fonctionnaires. Et le prétexte de la mise en place de ce cadre, c’est la question des heures supplémentaires que le gouvernement veut revoir. Dans ce cadre de lutte, on retrouve le Syndicat des agents des impôts et domaines (Said) d’Elimane Pouye, le Syndicat unique des travailleurs du trésor (Sutt), le Syndicat unique des travailleurs de la sécurité sociale (Suttrass) de Mamadou Keïta, le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) d’El Hadji Ayé Boun Malick Diop, et le Syndicat des inspecteurs du travail (Sicttrass) de Mansour Fall.

…Anti-gouvernement
Ces secrétaires généraux de syndicats se sont réunis hier, «pour mettre sur pied un cadre de concertation pour mener la lutte contre la remise en cause des acquis des fonctionnaires envisagée par le gouvernement». Car, souligne leur porte-parole, «le gouvernement qui a décidé de paupériser la place des fonctionnaires et agents de l’Etat déjà rudement frappé par la crise, veut remettre en cause un certain nombre d’acquis. Décision qui découle, d’après nos informations, notamment du mémorandum sur les politiques économiques que le (Sunugaal) a signé avec le Fmi». Elimane Pouye de renseigner : «En réaction, nous avons décidé d’unir nos forces dans un cadre unitaire et fédérateur. Ce sera un cadre de réflexion, de concertation et d’action pour planifier la lutte que nous allons mener ensemble face à ce gouvernement qui ne se préoccupe pas de nos conditions et qui veut nous ôter le pain de la bouche».

GRAND-ANGLE : WAA SPORTS DE CE VENDREDI

Publication 26/06/2015

EQUIPE NATIONALE : Ils jouent en chantant… «mieux vaut tard que jamais»

Laissés en rade à leur début en sélection, certains «Lions» ont fini par s’imposer dans l’équipe-type. Une attente plus ou moins longue pour Kouyaté, Kara, Kouly et Mame Biram qui se rattrapent en
multipliant les sorties en équipe nationale.

TOUSSE… TOUSSE… TOUSSE…

Publication 26/06/2015

Que mijote Papa Sow ?
depuis sa défaite face à Lac 2, le 12 avril dernier, Papa Sow se fait trop discret. Absent au stade demba diop lors des combats de ses coéquipiers Gris Bordeaux et Lac Rose, le Puma de Fass est resté très muet. Et si le jeune fr ère d ’Ouza So w pré parait quelque chose ?

Youssou Ndour perd Tonnerre
Son combat contre Tonnerre (Pikine Mbollo) avait été scellé il y a deux ans par Amadou Badiane mais n’a finalement pas eu lieu. Ensuite, le promoteur avait dit sa disponibilité à céder le choc au promoteur qui se serait signalé. Mais Tonnerre ayant trouvé un combat contre diockel, le pensionnaire de Ndakaru est le grand perdant.

Où est Amadou Badiane ?
Amadou Badiane est entré dans l’histoire de la lutte au Sénégal en étant le premier promoteur à organiser un gala de lutte avec frappe en France, à Bercy précisément, le 8 juin 2013 avec comme affiche phare Bombardier / Baboye. Mais, le patron de Badiane Productions a comme qui dirait disparu de la scène entre la défunte et la présente saison.

Ambroise Sarr perd sa soeur
Le coach de l’équipe nationale de lutte sans frappe est endeuillé. Ambroise Sarr a perdu, mercredi dernier, sa soeur Clémence diokh, décédée alors qu’elle revenait juste de la brousse. L’enterrement a eu lieu à Palmarin hier jeudi. Toutes nos condoléances à Ambroise et que la terre soit légère à la défunte.

Nandy Fall / Valdo le 21 juillet
Le combat qui va mettre aux prises Nandy Fall (Grand Yoff Mbollo) et valdo (Boul Faalé) est ficelé par Fallou Ndiaye sous le management de Prince Cissokho de PABC Events. Selon le lutteur de Grand Yoff Mbollo, les organisateurs ont calé la date du 21 juillet.

Garga et Boy Niang 2 bientôt en prison
Pape Abdou Fall a matérialisé le combat entre Garga Mbossé (door dooraat) et Boy Niang 2 (Boy Niang) samedi dernier. Le patron de PAF Productions avait dit à ces lutteurs qu’il comptait faire du social dans une prison de dakar, pendant ce mois béni de Ramadan, pour faire des dons aux prisonniers.

Saloum Saloum élargi de prison
En prison depuis quelques mois pour une affaire d’usage et de trafic de drogue, SaloumSaloum a recouvré la li ber té depuis me rcre di dernier. S ’i l n’a pas été jugé et condamné, le pou lain de Birahim Ndi aye peut espérer retrouver l’arène pour disputer des combats

Pas d’autre combat pour Diène Kaïré
diène Kaïré ne pourra véritablement pas disputer deux à trois combats cette saison, comme il le souhaitait. Le Lakantane de Soumbédioune, qui a battu Boy Baol en début de saison, n’arrive toujours pas à trouver un autre combat. Il va devoir attendre la saison prochaine.

Kaïré 2 a perdu son père
Le pensionnaire de l’écurie Soumbédioune est endeuillé. Kaïré 2 a perdu son père. Le défunt, Mor Ciss, nous a quittés le mardi 23 juin. L’enterrement à eu lieu le mercredi 24 juin. La levée du corps s’est tenue hier à la Médina à la rue 2X27. Sunu Lamb présente ses condoléances à la famille éplorée et prie pour le repos de son âme.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *