});












Les réactions sur Charlie Hebdo de la fédération des disciples de serigne Touba.

= 887

A l’issue de sa réunion tenue le dimanche 25 janvier 2015 à Touba, le Bureau Fédéral de la Fédération du groupement religieux et culturel des disciples de Cheikh Ahmadou BAMBA  a constaté avec regret les apparitions des caricatures du Prophète Mohamed  (PSL) sur le journal satirique Charlie Hebdo, ce qui constitue une transgression contre  l’esprit et la lettre de la religion musulmane et de toutes les religions révélées.

Au  demeurant ; le Bureau Fédéral, considérant ces caricatures  heurtant la sensibilité de plus d’un milliard et demi des citoyens mondiaux pour satisfaire une infime partie du monde et créant de facto une animosité alimentant la méfiance et le dépits de certains groupuscules parmi les victimes de Charlie, affirme son indignation vis-à-vis des violations  répétitives et flagrantes de la Liberté de culte circonscrite sur la déclaration universelle des Droits de l’Homme sans occulter les difficultés que de tels actes pourraient  créer entre les communautés du monde du vingt unième siècle.

 La Fédération des Groupements Religieux et Culturels des Disciples de Cheikh Ahmadou Bamba juge que  le Prophète Mohamed (PSL) mérite de toute l’humanité  une  appréciation  différente de celle réservée  par le journal français depuis plusieurs années. Vu que ses adeptes ont  contribué d’une manière significative d’au moins  cinq siècles (comme le reconnaissent les détracteurs de notre religion) à l’avancement de l’humanité toute entière. N’eut été l’apport des savants musulmans de toutes matières du savoir  durant l’ère médiévale, l’humanité n’aurait pas connu le succès retentissant de nos jours.

Pour le salut de tout l’univers, la Fédération condamne avec fermeté les caricatures blasphématoires du Journal Satirique et réfute catégoriquement toute allégation à la Liberté d’expression pour se permettre d’insulter ou de mépriser les autres et de profaner leurs croyances et références communes.

Ni « démocratie », ni « nouvel ordre mondial», ni « intérêt de lobbies» ne devraient justifier autant d’actes et de comportements destructeurs de l’harmonie du genre humain.

Le Bureau Fédéral repropose le rapprochement et la fraternité des peuples et leur désigne comme ennemis la pauvreté, le changement climatique et les épidémies…

Signe le Président de la Fédération

Serigne Abdou Rahmane Mbacké Gaindé FATMA

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.