});












L’Etat a l’obligation de publier les informations sur les industries extractives (acteur)

= 754

L’Etat du Sénégal a l’obligation de publier des informations concernant le paiement et les recettes engagés au titre des transactions avec les compagnies minières, a déclaré, lundi à Dakar, Cheikh Tidiane Touré, secrétaire permanent du Comité national de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE).

« En tant que pays candidat, le Sénégal a l’obligation de procéder à la publication et de manière régulière et exhaustive des informations concernant le paiement et les recettes qui sont engagés au titre des transactions entre l’Etat et les compagnies minières, pétrolières et les entités administratives », a-t-il dit.

M. Touré, qui prenait part au lancement du rapport sur l’ITIE commandité par OSIWA, a souligné que le Sénégal  »doit produire son premier rapport pour être conforme aux critères identifiés et indiqués par le mécanisme ».

« Le Sénégal a déjà dépassé la phase d’adhésion. Après cela, il y a la phase de validation qu’il va démarrer en octobre 2016. Cela veut dire que nous sommes encore largement dans les délais. Nous avons cependant l’obligation de procéder à la publication de notre premier rapport au plus tard en octobre 2015 », a-t-il expliqué.

Le Sénégal a adhéré à l’ITIE dans un contexte marqué par un débat dans lequel les « populations exprimaient leurs préoccupations sur la répartition de l’exploitation minière mais également des bénéfices », a-t-il rappelé.

Selon Cheikh Tidiane Touré, « l’ITIE est là pour accompagner l’Etat dans ce cadre et permettre aux citoyens et à toutes les parties prenantes d’avoir accès à l’information pour poser le débat de fond et regarder s’il y a des réorientations à faire dans le cadre de la mise en œuvre de la politique et de la gestion du secteur ».

APS

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *