});

Locales 22: Les maires sortants reconduits dans la région de Diourbel, des votes sanctions en vue

= 579

Dans tout choix politique, on trouve l’énoncé d’un « grand récit » sur le bien commun et sur l’intérêt général.

C’est sous cet autel que certains responsables locaux de l’Apr pourraient être définitivement sacrifiés s’ils ne prennent pas leur destin en main.

Dans la région de Diourbel, Macky Sall pourrait opter comme il l’a affirmé lors d’une rencontre avec les élus locaux à Diamniadio , pour la continuité avec les maires qui lui sont favorables.

C’est dans cette logique qu’un premier draft dans la région de Diourbel confirme le choix porté sur Abdou Mbacké Ndao à Mbacké, Malick Fall à Diourbel, Gana Mbaye à Bambey sauf changement inattendu.

Il en est de même pour les autres communes du Sénégal.

Wilane est pressenti à Kaffrine, Maguette Sène à Malikounda par exemple.

Ce choix corneilien très difficile pour Macky Sall, risque de faire imploser Benno Bokk Yakar si l’on n’y prend garde dans des communes comme Mbacké où des listes parallèles sont en gestation même si rien d’officiel n’est encore annoncé.

« une implosion en vue pour les communes»

Nous faisons l’hypothèse que cette piste choisie par Macky Sall en sa qualité de président de Benno Bokk Yakar balise apparemment le chemin à tous les maires sortants.

Ils sont tous favorables à la coalition présidentielle dans le département de Mbacké.

Pour le conseil départemental c’est le même schéma sauf que dans la région de Diourbel, tous les présidents de conseil départemental sont de l’opposition.

C’est pourquoi une source révèle que certains responsables nationaux dont des ministres et des directeurs généraux seront envoyés au front pour tenter de reconquérir les conseils départementaux de Bambey, Diourbel, et Mbacké.

Une fois élus, ils céderont leur place à d’autres responsables locaux pour rejoindre l’attelage gouvernemental.

Ces responsables sont entre autres Dame Diop à Diourbel, Gallo Ba à Mbacké ect.

Leurs défaites éventuelles pourraient compromettre une partie de leur carrière politique au niveau local.

À noter que dans la commune de Diourbel, aucune liste parallèle n’est encore envisagée.

Seulement, il faut noter que le feu couve déjà sous la cendre.

La grogne des militants de base risque de se transformer en votes sanctions massif dans certaines communes, et l’opposition en troisième larron pourrait s’emparer de plusieurs d’entre elles si de bons profils sont mis en avant.

De chaudes empoignades se profilent ainsi à l’horizon, et les prochains jours nous édifieront sur la confirmation ou non de ce schéma.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :