});
















Lutte contre la corruption : Seynabou Ndiaye Diakhaté fuit ses responsabilités et se réfugie derrière son serment

= 1401

A l’occasion de l’Assemblée générale de l’Association des autorités anticorruption d’Afrique (AAACA), le chef de l’Etat a insisté sur le droit de réserve, qui, selon lui, demeure plus que jamais nécessaire pour ceux qui combattent contre la corruption.

«De plus en plus malheureusement, ce droit de réserve est en train de disparaître.

Et ce n’est pas acceptable non plus dans un Etat de droit», a-t-il indiqué en soutenant que ce débat doit être évoqué entre eux lors des assises de l’AAACA.

Seynabou Ndiaye Diakhaté semble avoir compris la mise en garde du président Sall.

Alors interrogée sur les dossiers de l’OFNAC, elle s’est réfugiée derrière la prestation de son serment pour déclarer qu’elle ne veut pas commettre de parjure en se prononçant sur des cas de corruption signalés au niveau de son institution.

Le successeur de Nafi Ngom Keïta a aussi évoqué des principes à respecter par l’OFNAC dans le cadre des enquêtes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *