});












Macky Sall et son Gouvernement en vacance, Dakar sous les eaux.

= 692

La forte pluie qui s’est abattue sur Dakar durant ce week-end vient à l’heure où le gouvernement de Macky Sall a déjà pris ses vacances et la période où l’on note une ascension fulgurante de la politique politicienne et de la propagande démesurée du pouvoir et de l’Apr .

Comment peut on qualifier ce laxisme d’État avec de tels horreurs et cette insouciance grotesque de la part d’un chef d’État qui manifestement ne se donne plus les moyens se résoudre les problèmes des sénégalais .

On nous avait parlé d’un plan decennal pour les inondations avec un budget de centaines de milliards en 2013 … Il y a lieu aujourd’hui de se demander les effets positifs à court terme de cet investissement face à ce désastre énorme connu durant ce week-end ?

Quels ont été les résultats escompter à court terme ?

Les images et les vidéos postés montrent carrément le degré de gravité à l’heure actuelle.

Des populations de la banlieue dakaroise et environ ne savent plus à quel saints se vouer … Et pourtant toutes leurs préoccupations majeures étaient de tout faire pour leur régler ce problème qui existe depuis une trentaine d’années .

Promesse qu’avait faite le candidat Macky lors des élections présidentielles de 2012 et qui tarde à être réalisé.

Après Ziguinchor, Matam, Thies, Kaffrine ; Dakar enregistre son plus fort taux de pluviométrie depuis le début de hivernage sans la réaction efficace du pouvoir.

Un état averti, respectueux et sensible à la souffrance des populations de la banlieue et des zones inondables devrait prendre toutes dispositions nécessaires pour parer à toute éventualité ; Mais au lieu de garder cette posture qui lui sied on constate amèrement l’absence de nos autorités en charge de gérer ces questions , et les services techniques et collectivités locales par fautes de moyens nécessaires sont incapables de mettre des moyens de substitution car lact 3 de la décentralisation est passé par la…

Il est sans doute à noter que toute cette responsabilité revient en premier lieu au Chef de l’Etat Macky Sall qui a un moment de l’histoire a bénéficié de la confiance de ses concitoyens sur la base de ses engagements et promesses faites durant la campagne.. et qui tardent a se réaliser….

Aujourd’hui nous sommes tous déprimés et chagrinés par la situation à laquelle vivent bon nombre de citoyens sénégalais sous les eaux de pluies et qui ne peuvent rien faire.

Ce statu quo devrait nous pousser tous à venir dénoncer ce régime en manque de solutions efficaces et de programmes pragmatiques.

Comment peut on projeter l’émergence alors que les bases même d’un développement ne sont pas encore mises ?

Comment dans cet esprit de tâtonnement et de guéguerre entre ministre de tutelles et secrétaires d’État nous pouvons attendre un travail sérieux de la part de ce gouvernement.

Je ne saurais vous le dire , mais seulement nous pouvons aujourd’hui dire que le départ de Me Abdoulaye Wade a la tête du Sénégal est une grosse perte.

Car rappelez vous , avec le ministre d’État chargé des infrastructures Karim Wade le Sénégal avait entrepris des projets majeurs pour résoudre cette équation qu’on a connue depuis le pouvoir socialiste.

En mettant à la disposition des populations de nombreux moyens d’intervention , l’ancien pouvoir avait misé sur les solutions durable à court et long terme , en développant des plans de destruction et d’aménagement du territoire. Ils avaient entre autre planifiée beaucoup de projets de recasement et de relogement comme ce fut avec le Plan Jaxay et la zone aménagé de Diamniadio que le pouvoir actuel tente de plagier.
.
Mamadou Moustapha Koundoul
Secrétaire national à la communication du
Mouvement Libérez Karim (MLK)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *