});












Magal de Touba 2016 – La cité religieuse étrenne un nouveau forage de 4.000 m3

= 1006

Le Secrétaire d’Etat à l’hydraulique Diène Faye et le directeur général de l’Ofor, Lassana Gagny Sakho, étaient en visite, hier, à Touba.

En compagnie de Serigne Aliou Mbacké, coordonnateur de « Maou Rahmaty », ils ont été reçus par Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, président du comité d’organisation du grand Magal.

Diène Faye, au nom du ministre Mansour Faye empêché, a annoncé la mise en service d’un nouveau forage qui, selon lui, va accroître la production de 4.000 m3/j.

Il a ainsi affirmé que toutes les dispositions ont été prises pour un bon approvisionnement en eau de la cité religieuse pendant le Magal.

« Nous sommes présents pour constater la remise en état effective des forages qui existent déjà. Nous pouvons affirmer que nos équipes présentes à Touba depuis un mois ont procédé à l’entretien de tous les ouvrages existants et les réseaux. Près de 200 fuites détectées dans le réseau ont été réparées, sans compter les réserves. Nous espérons avoir un Magal sans problème.

45 km d’extension de réseau ont été réalisés et l’on a récupéré entre 7.000 et 10.000 m3 d’eau. Ce qui nous permettra d’avoir une production journalière de 100.000 m3 », a affirmé M. Faye.

« Il y aura 120 camions citernes en circulation pour distribuer l’eau dans les zones périphériques. Dans des réseaux comme cela où le taux de rendement est de 70%, cela veut dire qu’on peut avoir une moyenne de 110.000 m3/j.

Si l’on prend une moyenne de 20 l par personne et par jour, on peut alimenter 3,5 millions de disciples.

Plus de 80% des forages sont dotés de groupes électrogènes et l’Etat assure aussi le carburant pour leur fonctionnement », ajoute-t-il.

Le Secrétaire d’Etat a remercié la coopération tripartite entre l’Ofor, la commune et « Maou Rahmaty » qui a permis d’atteindre ce résultat en combinant leurs efforts.

Auparavant, la délégation a visité trois sites, le Rahmatoul Ahad, un des quatre forages réalisés par « Maou Rahmaty » que dirige le Cheikh Aliou Mbacké, un autre site au quartier périphérique de Tindodi, puis la station de boue de vidange en réalisation sur le site de Kadd Balodji et la base du service de l’hydraulique à Ndamatou où les camions citernes préposés pour la distribution d’eau à l’occasion du Magal sont déjà en place.

Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, conscient de l’importance de ce secteur, a magnifié la démarche du ministère. Il n’a pas manqué de regretter la récurrence, depuis 20 ans, du problème de fourniture de l’eau correcte à Touba. Toutefois, il a demandé au Secrétaire d’Etat de transmettre les remerciements du khalife général au président de la République et a prié pour la réalisation des objectifs pour le Magal.

Mourides.info

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *