});












Mariama Sarr annonce 500 centres de développement économique des femmes

= 851

Le gouvernement sénégalais a retenu de réaliser 500 centres de développement économique des femmes à travers le territoire sénégalais, pour contribuer à l’autonomisation des femmes, a annoncé, dimanche, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mariama Sarr.

« Ces centres de développement économique des femmes seront implantés dans tout le pays pour permettre aux femmes productrices d’aller vers la création de muni-entreprises’’, a-t-elle déclaré à l’Assemblée nationale.

« Des exemples existent au Maroc, nous voulons reproduire cela, au Sénégal’’, a ajouté Mme Sarr, s’adressant aux députés réunis en séance plénière, pour l’examen du projet de budget de son département pour l’exercice 2016.

Le Budget du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance a été arrêté à la somme de 17 671 998 060 francs CFA pour 2016, contre 16 045 741 300 de francs CFA en 2015.

Mariama Sarr a par ailleurs annoncé que les Centres départementaux d’assistance et de formation pour la femme (CDAF) vont connaître un changement de dénomination et de contenu pour mieux coller à l’esprit du Plan Sénégal émergent (PSE).

« L’objectif de ce changement est de mieux impulser le développement à la base et l’émergence des femmes’’, a souligné Mme Sarr.

S’agissant de la lutte contre la mendicité, elle a signalé la création de centres départementaux pour prendre en charge cette problématique ‘’complexe’’, au sujet de laquelle elle a souhaité une collaboration entre son ministère et celui de la Justice.

Sur un tout autre sujet, la ministre a fait savoir que la relance de la Quinzaine nationale de la femme était à l’étude, en vue de se conformer à l’esprit du Plan Sénégal émergent (PSE).

Pour ce qui est de l’allégement des travaux ménagers, la ministre a indiqué qu’en 2014, plus de 400 moulins à mil ont été distribués à raison de 7 par département. Elle s’est engagée à poursuivre cette politique pour l’allégement des travaux des femmes rurales.

Le ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara, a pour sa part signalé que l’objectif du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) est de distribuer 5.000 équipements au bénéfice des femmes du monde rural, dans le cadre de sa première phase.

APS

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *