});












« Mes mémoires n’auront pas objet de faire sauter la République» ( Nafi Ngom Ndour)

= 801
nafi«Je vais mourir avec ce que je sais (…) Si je révélais le tiers de ce que je sais, le Sénégal aurait sauté», a confié l’ex-vérificateur Nafi Ngom Ndour qui compte mourir avec ses secrets qu’elle ne partagera pas. 
«Il y a des informations que je garderai jusqu’à ma mort. Le problème c’est qu’ils ont peur de ma démarche, ils ont peur de mon comportement», a réitéré à l’émission Grand Jury sur Rfm ce dimanche, celle qui a été portée à la tête de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption, Ofnac, créé il y a deux ans.
«Je dois faire le travail pour mon pays, pour les générations futures (…) Je ne négocie pas mes rapports, je ne négocie pas mes conclusions».
Ex-présidente de l’Ige sous Wade, «L’argent de la corruption qui sert à financer des campagnes de dénigrement a été utilisé pour m’insulter», a rappelé le vérificateur qui promet de prendre la plume pour partager ses expériences.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.