});












Non respect des accords cadres: Le Saes-Uasz charge Mary Teuw Niane

= 3397

Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur section Université Assane Seck de Ziguinchor (Saes-Uasz) dénonce, dans un communiqué daté du 29 mars, une campagne «de dénigrement du gouvernement qui, plutôt que d’essayer de remédier au chaos qui règne dans les universités publiques sénégalaises, préfère se passer de sa responsabilité».

En effet, la source précise que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, est le seul responsable de la situation «chaotique» des universités car ayant retardé l’atelier sur l’orientation des bacheliers pendant que la majorité des étudiants de 1ère année ne font pas cours.

En outre, le Saes-Uasz déclare que le ministre de tutelle a différé le vote et la promulgation de la loi portant sur la réforme des titres académiques. Pire, au lieu d’écouter le cri d’alerte des enseignants-chercheurs et des chercheurs sur l’insuffisance des budgets des universités, il les taxe de «mangeurs de ‘’riba’’».

Le Saes s’offusque du fait que le ministre de l’enseignement supérieur ferme les yeux sur la mauvaise gestion de l’Uasz, sur les conditions de vie des étudiants et sur les «dessous» de l’exécution des chantiers comme s’il n’était pas un des quatre signataires des accords du 16 mars 2015 devant le Saes, déplore la même source.

Le chef de l’Etat aussi n’a pas été épargné par les syndicalistes. Le président de la République Macky Sall est accusé également de non application de ses engagements tenu le 27 août 2014. Le Saes-Uasz invite aussi les autorités étatiques à arrêter cette campagne qu’il qualifie d’insinuation et d’intoxication de l’opinion publique afin de trouver des réponses sérieuses à ses doléances.

Sud Quotidien

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *