});












Opposition, société civile et syndicats unis contre Macky: Le front du refus vote NON

= 700

L’opposition (Pds, Rewmi, Grand Parti…), les organisations de la société civile (Raddho, Lsdh), les syndicats (Grand cadre) et autres mouvements citoyens opposés au projet de révision constitutionnelle de Macky Sall sont finalement arrivés à harmoniser leurs positions. Ils ont ainsi décidé de voter tous NON au référendum du 20 mars prochain, à l’issue d’une rencontre tenue hier, jeudi 25 février 2016, sous le pilotage de Mamadou Diop Decroix du Front patriotique de défense de la République (Fpdr).

Macky Sall devra faire face à un bloc uni de partis de l’opposition, d’organisations de la société civile comme des syndicats et des mouvements citoyens, pour faire passer son projet de révision constitutionnelle.

Pour cause, l’ensemble des opposants au dit projet devant être soumis au suffrage des Sénégalais, le 20 mars prochain, ont décidé de voter NON au référendum. Hier, 25 février 2016, dans un hôtel de la place, les leaders de l’opposition et alliés de la société civile et autres syndicalistes se sont engagés en effet pour un NON massif et sans équivoque au référendum convoqué par le président de la République Macky Sall. Dans la foulée de leur rencontre de ce lundi 22 février 2016, ces acteurs ont tenu une réunion à huis clos pour s’accorder, à l’unanimité, sur l’option de tourner le dos au projet de référendum et voter Non, après une large concertation avec leurs bases respectives.

A cette occasion, Ils ont également affirmé qu’ils sont engagés à battre campagne et à constituer une large coalition pour matérialiser leur refus au référendum du 20 mars prochain. Les forces signataires de la nouvelle alliance anti-Macky Sall comptent en effet aller à la rencontre de toutes les composantes de la nation, sans exclusive, afin d’unir toutes leurs forces pour une victoire sans équivoque du NON.

Cette coalition composée de diverses sensibilités et pilotée par Mamadou Diop Decroix d’And-Jëf et du Front patriotique de défense de la République (Fpdr) regroupe entre autres structures Rewmi d’Idrissa Seck, le Pds de Me Wade, l’Ump de Souleymane Ndené Ndiaye, le Grand Parti de Malick Gakou, Bokk Gis Gis de Pape Diop, Oumar Waly Zoumarou du Grand cadre des syndicats enseignants, la Raddho, la Ligue sénégalaise des droits de l’homme.

Sud Quotidien

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *