});












Ousmane Tanor Dieng : « Le président est assujetti à la décision du Conseil constitutionnel »

= 718

Le secrétaire général du Parti socialiste (mouvance présidentielle), Ousmane Tanor Dieng, a affirmé dimanche sur les ondes la radio RFM (privée), que le Président de la République « ne peut pas ne pas tenir compte de la décision du Conseil constitutionnel » au sujet de la réduction envisagée de son mandat de 7 à 5 ans.

« Le débat est le suivant : il faut reconnaître au Président de la République la liberté de gérer comme il l’entend l’avis ou la décision du Conseil constitutionnel. A mon avis, il ne peut pas ne tenir compte de la décision du Conseil constitutionnel », a souligné M. Dieng.

Le secrétaire général du parti socialiste qui a retenu que la doctrine au PS est « le respect total des avis et décisions du Conseil constitutionnel » était l’invité de l’émission dominicale « Grand jury » de la Radio futur médias(RFM).

« Le Conseil constitutionnel est une structure responsable. Il est important le consulter pour la conformité de la loi avec la constitution », a insisté M. Dieng.

Ousmane Tanor Dieng a également affirmé que sa formation va respecter « la décision du Conseil constitutionnel quelle qu’elle soit » au sujet de la réduction envisagée du mandat du président Macky Sall de 7 à 5 ans.

Toutefois, il n’a pas manqué de faire remarquer que la réduction du mandat actuel est « un engagement moral et éthique qui n’a aucune valeur juridique ».

Abordant le projet de réformes constitutionnelles rendu public le dimanche 17 janvier 2016 par la Présidence de la République, M. Dieng a exprimé son accord sur les points que le Chef de l’Etat a décidé de réviser dans la Constitution de 2001.

Et cela, a-t-il dit, « dans le sens d’approfondir notre démocratie, de renforcer les pouvoirs constitutionnels de l’Assemblée nationale, de moderniser les partis et d’élargir les droits des citoyens ».

Pour le leader socialiste, « il ne s’agit pas d’un projet global de Constitution, puisque nous n’avons pas un problème de Constitution. Il s’agit plutôt d’un projet de réformes constitutionnelles consolidantes puisées dans le rapport de la Commission nationale de réforme des institutions (CNRI) ».

Concernant les consultations initiées par le président Sall, le secrétaire général du PS qui dit assumer le bilan du régime de Macky Sall a révélé s’être déjà entretenu en tête en tête avec le Chef de l’Etat.

« Nous assumons le bilan qui sera fait, nous sommes des partenaires. J’étais avec le président de la République à Paris où nous avons défendu ensemble le Plan Sénégal émergent (PSE) et je soutiens entièrement le PSE », a précisé M. Dieng estimant que « ce qui est entrain d’être fait dans le PSE est bien fait ».

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *