});












Pêche artisanale: Le gouvernement appelé à mieux soutenir le secteur

= 766

Le Réseau national des femmes de la Pêche artisanale a inauguré hier mardi 27janvier à Dakar, son nouveau siège situé à l’Inspection régionale des pêches et de la surveillance. Une cérémonie suivie de réception d’un important lot d’équipements offerts par le projet USAID/ COMFISH. Une occasion qui a servi au maire de la commune de Hann-Bel-Air d’inviter l’Etat du Sénégal à davantage soutenir le secteur qu’il considère parmi les plus importants.

Le maire de la commune de Hann-Bel-Air Babacar Mbengue a invité hier, l’Etat du Sénégal, à davantage soutenir les acteurs de la pêche artisanale. C’était au cours de la cérémonie inaugurale du siège du Réseau National des Femmes de la Pêche Artisanale du Sénégal (REFEPAS) qui se situe dans ladite municipalité. Selon l’édile de cette ville, il n’y a pas un secteur plus important que la pêche. «La pêche artisanale joue un rôle clé et capital dans l’économie du pays et fait partie des secteurs qui ont la particularité de réunir des personnes dont la majorité ne sont pas instruits mais employant une main d’œuvre importante».

Le conseiller municipal reste convaincue qu’avec plus d’accompagnement, cette espace occupée pour l’essentiel par des femmes, dépassera de loin les résultats escomptés et participera pleinement dans le développement du pays.

En marge de l’inauguration du siège du REFEPAS, il y avait une cérémonie de remise de lot de matériels audit réseau. Avec comme thème : «les femmes de la pêche artisanale au service d’une pêche durable au Sénégal». C’est le moment pour la trésorière de ladite organisation Awa Djigal de féliciter et encourager certains de leurs partenaires comme l’USAID/COMFISH. C’est grâce, dit-elle, à l’appui de ceux-ci que leur groupement en est arrivé là.

Selon elle, ce réseau qui en est à sa quatrième année d’existence, reçoit certes de l’appui des collaborateurs mais attend et espère aussi du gouvernement sénégalais qu’il joue davantage son rôle. «L’Etat doit plus nous assister car nous avons une grande responsabilité dans ce pays car participant grandement dans l’alimentation des populations. Et de ce fait, «elles méritent beaucoup de considération» estime-elle.

Le secrétaire général du réseau Awa Diop invite également les autorités à prendre en compte l’aspect genre dans les instances de prise de décisions car, dit-elle, «C’est incompréhensible que nous ne soyons pas représentées quand on prend des discisions qui nous concerne, il est temps donc de réparer cette erreur».
Concernant le lot reçu, Le secrétaire général du réseau Awa Diop indique qu’il s’agit d’ordinateurs, de tables, de chaises…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.