});
















Pêche clandestine: 17 pêcheurs sénégalais arrêtés par les garde-côtes marocains

= 891

Les garde-côtes marocains ont arrêté, ce 4 octobre, 17 pêcheurs sénégalais dont 2 mineurs qui pêchaient clandestinement dans leurs eaux. Jetés dans la zone sous juridiction onusienne, dans le no man’s land au Sahara occidental, ces pêcheurs ont eu la vie sauve, grâce à l’intervention du Consulat honoraire du Sénégal à Nouadhibou. Leurs matériels composés de deux pirogues à moteur hors-bord ont été saisis par les garde-côtes marocains. Ces dix sept pêcheurs sénégalais, probablement de Guet Ndar, se trouvent à la frontière mauritano-marocaine, dans la zone sous protection onusienne, informe le Consulat honoraire du Sénégal à Nouadhibou.

Ces pêcheurs ont quitté le Sénégal, le 30 septembre, pour aller pêcher dans les eaux territoriales marocaines. Interceptés par les garde-côtes marocains, ils ont été poursuivis jusqu’à leur arrestation. Les deux pirogues de 40 et 60 CV ont été saisies et tous les membres de l’équipage ont été arrêtés et jetés dans le no man’s land au Sahara occidental à 55 km de Nouadhibou. Informé par la police mauritanienne, le Consulat s’est déployé à la frontière pour aller à la rescousse des pêcheurs en détresse. Le Consul honoraire Moulay Abass Boughourbal, qui se trouvait à Nouakchott, a instruit ses agents pour apporter de la nourriture aux pêcheurs sénégalais.

Pour l’heure, l’ambassadeur et le Consul ont engagé des négociations avec les autorités mauritaniennes pour non seulement récupérer leurs compatriotes, mais surtout leur refoulement au Sénégal.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *