});












Pôle urbain de Diamniadio: Une nouvelle ville en chantier

= 1139

Le Pôle urbain de Diamniadio est dans une phase de construction. Après le Centre international de conférence Abdou Diouf qui a été déjà réceptionné, d’autres projets sont en construction. Les chantiers poussent et la ville commence à prendre forme.

Diamniadio ! Ce n’est pas seulement le Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) qui caractérise cette nouvelle ville qui se situe à quelques kilomètres de Dakar. De nombreuses infrastructures commencent à sortir de terre : des logements, le parc industriel, la cité du savoir, la deuxième université de Dakar (Unidak 2). Bref, c’est une ville en pleine construction que le délégué général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose a visité hier. Au chantier de Getran Immo, beaucoup d’immeubles sont déjà en construction.

Getran Immo est le précurseur du Pôle urbain de Diamniadio. C’est ici que le Chef de l’Etat Macky Sall avait lancé les travaux du projet de logements sociaux. Dans la cité, il y a toute sorte d’immeubles : du moyen au haut standing. Selon la directrice du marketing, les constructions s’étendent sur une superficie de 37 ha avec toutes les commodités requises dans une ville moderne: de l’aménagement, des fils électriques enterrés sous terre, un espace pour les jeunes, des lieux de culte…

Le parc industriel de Diamniadio n’est pas très loin de la cité de l’espoir. Sur place, les ouvriers sont à pied d’œuvre. C’est sur ce site que seront construites les usines pour répondre à la lancinante question de l’emploi des jeunes. Lors d’une rencontre, le 24 août dernier, entre le vice-président du groupe Cgcoc Cod Ltd, l’entreprise chinoise qui a en charge la construction du parc et le premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne n’avaient pas manqué de mettre la pression sur les Chinois. Le chef du gouvernement veut la livraison du premier hangar du parc industriel avant le 1er novembre 2015. Ces hangars, selon le Directeur général de l’Aprosi, s’étendent sur une surface de 7 000 m². Ils sont destinés à des industries manufacturées. Le premier hangar, ajoute Momar Ba, a même déjà trouvé un acquéreur et les investisseurs se bousculent déjà pour disposer de ceux restants.

‘’Il n’y aura pas d’inondations à Diamniadio’’

La nouvelle ville de Diamniadio va aussi disposer d’une station d’épuration des eaux usées. Le délégué général à la promotion des pôles urbains s’est rendu hier sur le site. Une unité qui sera opérationnelle dès le premier trimestre de l’année 2016, rassure le conseiller technique du Dg de l’Office national de l’Assainissement, Alioune Diop. L’usine aura une capacité de traitement de 1 800 m3 par jour. A Diamniadio, il n’y aura pas d’inondations, rassure Seydou Sy Sall. Car dit-il, le projet a été étudié et en amont, un réseau d’aménagement a été bien construit. Evoquant les inondations dans certaines villes du pays, le Délégué général souligne que ‘’ce qui se passe relève d’un mal aménagement mais ce n’est pas une fatalité’’.

Le Pôle urbain de Diamniadio va s’étendre sur une surface de 1 644 ha. Il sera divisé en plusieurs zones ou chacune aura sa centralité, ce qui fera de Diamniadio ‘’une ville multipolaire’’, explique un expert. ‘’Diamniadio ne sera pas seulement une ville dortoir. On pourra vivre à Diamniadio et travailler ici’’, ajoute-t-il. Diamniadio, c’est aussi les projets de logements sociaux avec des appartements qui seront vendus entre 10 et 20 millions. Des prix qui seront abordables comparés aux prix pratiqués à Dakar, à en croire le délégué général à la promotion des pôles urbains. D’après Seydou Sy Sall, ce qui fera la spécificité des logements de Diamniadio, c’est que les acheteurs auront la possibilité de transformer leur bail en titre foncier.

Voirie primaire

Par la même occasion, le délégué général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose a lancé hier la voirie primaire du pôle de Diamniadio. Des infrastructures qui vont permettre de faciliter la mobilité dans la nouvelle ville. ‘’Ces voiries vont contribuer à l’amélioration de l’esthétique de l’aménagement des paysages et surtout faciliter le bon fonctionnement ultérieur de la ville, en servant de support à son réseau d’assainissement, d’adduction d’eau et d’électrification’’, note-t-on dans un document rendu à la presse.

Enquête Plus

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *