});












Politique de développement : Talla Sylla enterre les Chantiers d’idy

= 1011

Le maire de Thiès veut effacer définitivement les chantiers de Thiès, entamés en 2004 et jusque-là pas livrés, de la nouvelle configuration de la ville. Il ambitionne de remplacer les infrastructures d’Idrissa Seck par son Plan de développement de la ville (Pdv) fort de 75 projets d’investissements prioritaires pour un coût global de 78 milliards de F Cfa.

Pour porter le développement de Thiès et faire de la ville une métropole, le maire de Talla Sylla a élaboré, depuis 2014, en collaboration avec l’Agence régionale de développement, un Plan de développement de la ville (Pdv). Ce plan quinquennal (2019-2023), qui concerne plusieurs secteurs d’activités, notamment l’environnement, l’assainissement, l’amélioration de l’économie locale…, vise à prendre en charge, dans les délais requis, les préoccupations des populations. Avant-hier, un Forum (Kaay defar Thiès-Métropole) a réuni dans la capitale du Rail décideurs politiques, partenaires techniques et financiers et la société civile pour discuter des questions relatives au développement de la ville.

A l’initiative du maire Talla Sylla, cette rencontre avait pour objectif d’attirer le maximum d’investisseurs pour positionner Thiès comme ‘’métropole d’équilibre, de l’échelle globale à l’échelle locale’’. Concocté par l’édile de la ville, depuis février 2014 et entériné en février 2018, pour un montant global de 78 milliards de F Cfa pour 75 projets prioritaires, ce PDV se veut un programme ambitieux. Un projet qui vient enterrer définitivement les chantiers de Thiès portés il y a 14 ans (2004) sans être livrés par l’ancien Premier ministre et actuel président du Conseil départemental de Thiès, Idrissa Seck.

La facture desdits chantiers a été arrêtée pour certains, à près de 47 milliards de F Cfa (46 217 166 901 F Ttc). Plus d’une décennie après, Talla Sylla considère aujourd’hui que ces projets d’investissements de la matrice d’actions prioritaires n’étaient que du ‘’tape-à-l’œil’’. ‘’Il y a un peu plus de quatorze ans, nous parlions de Chantiers de Thiès. Il y a un peu plus de quatorze ans, nous parlions d’investissements centrés autour de la Promenade des Thiessois’’, se moque-t-il d’abord de la politique de développement de son prédécesseur à la tête de la mairie de la ville. Avant de se vanter de ce qu’il propose à ses administrés. ‘’Aujourd’hui, nous parlons de développement de Thiès qui part de l’intérieur aux périphéries urbaines. Car, nous sommes conscients des difficultés que vivent les populations en matière d’accès à l’eau, d’assainissement et d’éclairage public dans les quartiers périphériques, avec l’insécurité qui y règne. Nous avons pris en compte tout cela en exprimant les priorités des Thiessois eux-mêmes dans le cadre de ce PDV’’, s’est glorifié le premier magistrat de la ville de Thiès sous les acclamations du public dans l’auditorium de l’Université de Thiès.

Aussi, précise Talla Sylla, le PDV qui doit être étalé sur cinq ans (2019-2023) veut également freiner l’exode rural et décongestionner Dakar qui, à elle seule, concentre 75% des activités économiques. ‘’Il faut repenser le développement de Thiès. La vision à long terme, qui est de faire de Thiès une métropole, est en parfaite adéquation avec celle de l’État qui compte faire du triangle Dakar-Thiès-Mbour le principal pôle de l’émergence du pays’’, se félicite Talla Sylla, demandant au président de la République, Macky Sall, de poursuivre sa dynamique de participer ‘’activement au développement de la ville de Thiès’’, s’il veut gagner la confiance ‘’totale’’ des Thiessois et engranger le maximum d’électorat, en perspective de l’élection présidentielle de 2019.

Le Pm : ‘’Le maire Talla Sylla travaille pour un Thiès émergent’’

Venu présider, au nom du chef de l’État, la cérémonie d’ouverture du premier Forum portant sur le développement de la ville, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a soutenu que ‘’Kaay défar Thiès’’ est une invite à la mobilisation et à l’action pour ‘’un seul et unique objectif, construire la cité du rail appelée à se positionner comme une métropole moderne dans une région en devenir’’. ‘’Kaay défar Thiès est un appel auquel aucun Sénégalais ne saurait rester sourd, car Thiès, avec son réseau d’infrastructures modernes et de connectivité, continue de se positionner comme un pôle d’attraction qui occupe une position centrale dans la vie économique de notre pays. Thiès entend jouer encore un rôle plus important dans la marche vers l’émergence’’, souligne le successeur d’Aminata Touré.

Dans une ambiance de méga meeting, le locataire de la Primature a continué de jeter des fleurs au maire de Thiès. ‘’M. le maire, je vous transmets les chaleureux encouragements du chef de l’État. Le Président Macky Sall travaille pour un Sénégal émergent, mais le maire Talla Sylla travaille pour un Thiès émergent. Comment donc ne pas saluer cette belle initiative !’’ s’est exclamé Boun Abdallah Dionne. Poursuivant son propos, le Premier ministre a souligné que cette ville ‘’historique, terre de refus’’, mérite d’être transformée.

‘’L’organisation de ce Forum se passe dans un contexte historique caractérisé par le déploiement d’un ensemble de programmes et de projets spécifiquement dédiés aux villes, aux centres urbains, sur décision du président de la République, pour leur permettre de renforcer leur capacité technique et financière à prendre en charge les préoccupations des populations en termes d’infrastructures et des services sociaux de qualité de l’acte III de la décentralisation’’, a souligné le chef du Gouvernement. Avant de faire l’annonce qui a enthousiasmé les militants venus prendre part à cette rencontre d’échanges.

‘’Il me plaît à cet égard de citer un projet comme Promovilles que vous vivez ici à Thiès (…). Dans le cadre de ce projet, le Président Macky Sall a octroyé 8 700 000 000F Cfa à la ville de Thiès’’, a conclu Mahammed Boun Abdallah Dionne sous les applaudissements nourris du public.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :