});












Présidence du groupe parlementaire libéraux et démocrates: Karim veut Aida Mbodj à la place de Fada

= 814

Au Pds, c’est toujours la guerre des tranchées entre Me Wade et Mamadou Diagne Fada. Face à la volonté du pape du Sopi d’évincer l’actuel président du groupe parlementaire ‘’Libéraux et démocrates’’ au profit d’Aïda Mbodji, les frondeurs préparent la riposte.

Moins de 48 heures après la déclaration du comité directeur du Parti démocratique sénégalais relative au renouvellement du bureau du groupe parlementaire ‘’Libéraux et Démocrates’’ à l’Assemblée nationale, le voile qui entoure un tel agissement commence à se lever et les choses, à prendre forme. En effet, il nous revient de sources dignes de foi que c’est Karim Meissa Wade qui manœuvre, depuis sa cellule de Rebeuss, pour évincer le frondeur en chef, Modou Diagne Fada, de son douillet fauteuil de Président de groupe parlementaire, au profit de la présidente du Conseil départemental de Bambey.

‘’ Karim est très satisfait de la pétition initiée par Aida Mbodj. Il est convaincu que contrairement à Diagne Fada, le député libéral de Bambey se bat pour sa libération. D’où sa volonté de la récompenser’’, confie une source proche du Pds. Afin de matérialiser ce vœu du candidat déclaré du Pds à la prochaine présidentielle, un haut dignitaire de la formation libérale était récemment à Versailles pour transmettre le plan de Wade Fils à Me Abdoulaye Wade. En fin tacticien, ce dernier aurait béni la proposition. Car, à en croire une autre source proche des mouvements de soutien à Karim, le président Wade a trouvé, par cette occasion, le moyen rêvé de casser l’alliance entre Fada et Aida Mbodj.

‘’ Me Wade n’a jamais vu d’un bon œil le mouvement créé par Aida Mbodj. Il l’a, à maintes reprises, rappelée à l’ordre, mais la présidente du Conseil départemental de Bambey n’a jamais fait mystère de sa volonté de participer à la prochaine présidentielle pour en découdre avec Macky Sall. D’ailleurs, sa candidature est plus probable que celle de Fada’’, analyse notre interlocuteur qui s’empresse d’ajouter que : ‘’ si Aida Mbodj accepte la proposition de Karim, le leader du Pds réussira ainsi à l’isoler de Fada, avant de s’occuper d’elle plus tard’’.

Mais, le pape du Sopi a-t-il toujours toutes les cartes en main ? Selon certaines indiscrétions, la mise en œuvre d’un tel schéma dépendra en grande partie de l’attitude de la présidente du Conseil départemental de Bambey. Aida Mbodj acceptera-t-elle de jouer le jeu des Wade ? Pour qui roulent les 12 députés du Pds à l’Assemblée nationale ? Mais toujours est-il que pour parer à toute éventualité, le groupe des frondeurs a décidé de se réunir ce week-end, en vue de préparer la riposte. Oumar Sarr et Cie sont donc avertis pour la prochaine étape de ce jeu d’échec entres responsables libéraux.

Enquête Plus

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *