});












Production de pain et viennoiseries: Vers la généralisation de l’incorporation de la farine de céréales locales

= 811

La deuxième phase du projet d’incorporation de la farine de céréales locales dans la panification et les viennoiseries au Sénégal, a été lancée hier, vendredi 6 février à Dakar. L’objectif de ce projet qui consiste à incorporer 15 % de farine de céréales locales (mil ou mais) dans la production du pain, est d’offrir aux Sénégalais un pain de qualité à un coût moindre. A cette occasion 150 pétrins ont été octroyés à des boulangeries installées dans 12 régions du pays.

Généraliser l’incorporation de la farine de céréales locales dans la panification et viennoiseries au Sénégal, est l’ambition de la fédération nationale des boulangers du Sénégal (Fnbs) qui a procédait hier, vendredi 6 février au lancement de la deuxième phase du projet d’incorporation de la farine de céréales locales dans la panification et les viennoiseries.

Selon Amadou Gaye, président de la Fnbs, la seconde phase de ce projet financé par la Banque Mondiale d’un montant global de 470 millions de francs Cfa à travers le fonds national de recherche agricole et agro-alimentaire (Fnraa) , concerne 150 boulangeries qui ont été choisies dans 12 régions du Sénégal.

« Cette seconde phase va permettre de consolider l’incorporation des céréales locales dans la panification. Cela va permettre d’améliorer la productivité agricole du pays. Avec l’incorporation uniquement de 15 % de céréales locales, les producteurs peuvent gagner plus de 7 milliards francs de gains sans compter la balance commerciale de la sortie de devise », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, il soutient que ce projet va générer beaucoup de revenus et d’emplois. Avant de faire part que la fédération nationale des boulangers du Sénégal s’est engagée à accompagner l’Etat du Sénégal pour l’amélioration de la qualité du pain.

Pour sa part, Alioune Sarr, ministre du commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme qui présidait la cérémonie renseigne qu’à travers ce projet, l’objectif visé est de mettre à la disposition des Sénégalais du pain et des viennoiseries incorporant 15 % de farine de céréales locales, en respectant toutes les qualités requises.

« Ce projet nous permettra d’assurer à la fois la promotion des céréales locales et du consommé sénégalais tout en limitant la sortie de nos devises dans notre pays. L’importation de blé qui n’a cessé de croitre continue de grever le déficit de notre balance commerciale », indique le ministre.

Ainsi, exhorte-t-il les boulangers à faire bon usage des pétrins mis à leur disposition. Car estime-t-il , de leur réussite dépendra sans aucun doute la généralisation de l’incorporation de la farine de céréales locales dans la panification et les viennoiserie.

Alioune Sarr a saisi également cette occasion pour inviter les acteurs de la minoterie à s’impliquer davantage dans la production de farine de qualité à base de céréales locales à côté de la farine de blé en vue d’assurer une meilleure compétitivité du produit.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.