});












Projet de prolongements de la VDN: Cambérène dénonce le manque de respect de l’Etat à son égard

= 869

La population de Cambérène s’est opposée hier au projet de prolongement de la Voie de dégagement nord (VDN) et dénonce le manque de respect et de considération de l’Etat envers la communauté Layène.

Le projet de prolongement de la Voie de dégagement nord (VDN) n’aura pas lieu, si on en croit le mouvement pour la réhabilitation du mausolée de Seydina Issa Laye, qui a tenu hier une conférence de presse pour donner la position de Cambérène (communauté Layène) sur ce projet. Il s’oppose au projet et dénonce un manque de respect de l’Etat vis-à-vis des Layènes. Malick Diop, coordonnateur du mouvement, renseigne que l’Etat mène depuis quelque temps une campagne tous azimuts pour ‘’manipuler’’ l’opinion et faire croire que le prolongement de la VDN est acquis par les populations de Cambérène.

Alors que, dit-il, le rapport de l’étude d’impact environnemental est en voie d’être rejeté du fait de très graves insuffisances notées. ‘’Au mépris total du statut de capitale religieuse de la communauté Layène, l’Etat fait fi des observations du comité sur les zones d’ombre soulevées, en tentant par une fuite en avant de dédommager des personnes prises sur le tas et sans aucune base légale. Le seul objectif est de mettre les populations devant le fait accompli’’, fustige M. Diop.

Selon le coordonnateur, le rapport n’a pas perçu que le patrimoine ‘’historico-religieux’’ de Cambérène va être déstructuré par le projet, avec des impacts incommensurables qu’il sera presque impossible d’atténuer, du fait de la dislocation des familles. ‘’Pire, en bonne partie des concessions litigieuses se trouvent la maison du khalife, le préau, la grande mosquée et le mausolée. Or le mausolée abrite la tombe de Seydina Issa Rohou Lahi (Issa Ibn Mariam). Ce lieu est aussi un espace stratégique de la communauté Layène, en ce sens qu’il abrite sous son esplanade l’ouverture des festivités de l’Appel de Seydina Limamou Lahi. En plus, Cambérène a un titre foncier et c’est la localité la plus agressée’’, fulmine le coordonnateur du mouvement.

Par ailleurs, le mouvement se dit déçu par le Président Macky Sall qui n’a ‘’rien fait pour la communauté Layène, à part des nominations fictives’’. ‘’On est très fâché contre lui et s’il insiste, nous allons lui tourner le dos. L’Etat ne respecte pas les Layènes’’, dit-il. Et pour cause, selon lui, le passage de la VDN a été conçu sans concertation préalable avec le mouvement pour la réhabilitation du mausolée pour voir les possibilités d’articulation ou non entre les deux projets. Et pour eux, ce projet de la VDN ne saurait primer sur celui du Khalife.

‘’Manque de considération envers la communauté Layène’’

Le Secrétaire général du mouvement, Libasse Hanne, fustige aussi le comportement de l’Etat. Il explique que le rapport de l’étude d’impact environnemental a été envoyé à Cambérène dans l’après-midi du 22 décembre 2014, pour une présentation publique devant se tenir le lendemain 23, en violation du code de l’environnement. Malgré tout, ‘’Cambérène a demandé du temps pour apprécier le contenu du rapport. Le 6 janvier 2015, ajoute-t-il, le mouvement a saisi l’Ageroute par correspondance avec ampliation à toutes les autorités de la République. Dans le second courrier, en date du 14 janvier, on a demandé la matérialisation physique du tracé. L’Ageroute a accepté de déplacer une équipe sur le terrain, mais ceci n’a pas été fait jusqu’à présent.’’

Ainsi, au lieu de répondre aux observations de Cambérène par rapport à cela, le préfet de Dakar, fulmine Libasse Hanne, a choisi de faire dans ’’le dilatoire et la fuite en avant pour payer des indemnisations’’. Il dénonce donc le manque notoire de considération. ‘’La réponse sera foudroyante. On est prêt à faire capoter le financement de ce projet, si l’Etat s’entête. Cambérène ne servira de tremplin à personne’’, prévient-il.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.