});












PSE : l’Ecole nationale de formation hôtelière mise sur les ressources humaines de qualité

= 2654

L’amicale des élèves de l’Ecole nationale de formation hôtelière Cheikh Amala SY a organisé, ce vendredi, une conférence sur l’impact du Plan Sénégal Emergent sur le Tourisme à l’occasion des journées culturelles de cette année.   

A l’entame, le Directeur général, M. Amdy SENE, a fait état du PSE en tant que cadre de référence des politiques nationales ; « les mesures qu’il faut prendre pour que le PSE soit un terreau profitable le développement du tourisme ». Il importe pour lui de montrer en quoi la formation peut être en adéquation avec le secteur privé pour des perspectives d’emplois avec une main d’œuvre de qualité.

Il s’agit ici de savoir ce que le PSE prévoit sur le développement du tourisme sénégalais qui traverse quelques problèmes conjoncturels. « Quelles orientations et quelles perspectives faut-t-il avoir si le PSE est bien mis en marche ? ».

Ainsi, la marraine Mme Fall Thiané AMAR et au nom de la Fédération universelle des agences de voyages a réaffirmé sa détermination à soutenir cette Ecole notamment en ce qui concerne l’équipement pour formation adaptée à l’évolution du secteur touristique à l’image du niveau mondial.

Auparavant, le président de l’amicale a souhaité la bienvenue aux personnalités et aux invités qui ont répondu à leur invitation à l’occasion des journées culturelles de cette année 2015 leur permettant d’échanger avec les professionnels du secteur touristique.

Les conférenciers ont donné leur point de vue, M.Thiam sur les enjeux, les trois grands axes du PSE, le Professeur Amadou Bocoum, antropologue, Directeur Général du Musée d’art africain sur les aspects culturels, « un gros problème sur le balnéaire », entre autres. Ce qui nécessite des efforts considérables avec les bailleurs « car les investissements ont un coût afin de cautionner une destination un peu plus chère ». Ils ont évoqué l’importance du capital humain dans la réussite du (PSE) d’où, la nécessité de mettre l’accent sur la formation notamment dans le secteur touristique.

Et, M. Sanoussy Diakhité, Directeur de l’Office national de formation professionnelle, a relevé la corrélation entre le tourisme, la culture, l’artisanat et l’environnement. Il invite à ce qu’il ait une plus grande articulation ces problématiques qui doivent être le nœud du développement touristique. « En terme d’ambition, le PSE compte placer le tourisme dans le Top 5 d’ici 2035», a-t-il rassuré.                     Pour mémoire, ce dernier a rappelé que c’est Emile Badiane qui a créé la première Ecole hôtelière au Sénégal…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *