});












RÉALISATIONS ET PROJETS DE SAEMAUL DANS LE NORD: La Corée du Sud appuie le Sénégal dans son développement et la formation

= 1235

La fondation Sud-Coréenne Saemaul participe à améliorer les conditions de vie des populations en milieu communautaire apportant son expertise dans l’agriculture pour le bien-être des populations du Nord. Dans ce cadre Saemaul Globalization Fundation(SGF) Sénégal a organisé le week-end dernier à Minguègne Boye dans la commune de Gandon, dans la région de Saint Louis un séminaire de formation sur la création d’organisations professionnelles, sur le développement et l’expérience de l’économie Coréenne et le développement de la riziculture au Sénégal. Les populations des villages de Talbaklé, Ndombo Alarba, Minguègne Boye et Mbolo Birane ont magnifié l’engagement et les réalisations de Saemaul dans leur localité. Selon les bénéficiaires, la fondation Sud-coréen est un espoir de développent pour le Sénégal. Né vers les années 1970 en Corée du Sud, Le mouvement Saemaul pour une nouvelle communauté a participé au décollage socio-économique et au développement d’un Etat jadis pauvre. Le président Park Chung Hee a su tirer le meilleur du peuple Sud-Coréen très pauvre et très dévasté avec un climat très rude à la sortie de deux guerres. Installé à Mbolo Birane dans le département de Podor, la fondation Saemaul Sénégal contribue à soutenir les couches vulnérables dans la création d’infrastructures communautaire de base à travers le développement des produits agricoles, permet la population d’acquérir des techniques modernes de production assez avancées. Réunis, le week-end dernier, dans le cadre d’un séminaire de formation de deux jours à Minguègne Boye dans la commune de Gandon sur la création d’organisation professionnelle telles que GIE et ONG , sur le développement et l’expérience de l’économie Coréenne et le développement de la riziculture au Sénégal, les populations des villages pilotes de Saemaul Globalization Foundation , Talbaklé, Ndombo Alarba, Minguègne Boye et Mbolo Birane ont magnifié les réalisation de la fondation Sud-Coréenne qui favorisent le développement de leur localité. « Connu dans le domaine du développement communautaire, le projet de l’association Coréen est un mode de coopération à la base qui accompagne les actions de l’Etat en collaboration avec la SAED (Société d’Exploration des Terres du Delta et de la Vallée du Fleuve Sénégal). Saemaul apporte son expertise pour relancer l’esprit d’entraide et de coopération. « J’ai eu à bénéficier du programme Saemaul qui signifie littéralement en Coréen un nouveau village, c’est le système par lequel la Corée s’est développé parce que c’est vraiment un développement à la base. Quand vous rendez en Corée du Sud, vous voyez il y a un développement homogène, des villages modernes. C’est parce que Saemaul a largement contribué à ce développement. C’est ce système à travers la coopération Corée-Sénégal qu’ils ont commencé en 2013 dans les villages de Talbakhlé et de Ndombo Alarba. C’est grâce au programme de Talbaklé depuis le début que j’ai pu aller en Corée où j’ai fait des formations sur l’agriculture, sur les machines agricoles, sur le développement, sur les organisations et l’esprit Saemaul, qui est vraiment intéressant pour un système de développement pour nos pays qui sont en voie de développement. C’est dans ce cadre qu’une formation sur l’agriculture, sur les organisations professionnels telles que les GIE, tous ce qui est attrait au développement et sur l’expérience de développement de l’économie Coréenne est organisée par Saemaul. On a beaucoup appris à la formation de Saemaul pour favoriser au développement de notre pays », a témoigné le chef de service de la SAED à Saint Louis. Développement et modernisation de l’agriculture Elle contribue à la lutte contre les inégalités sociales à travers l’émergence des zones rurales, contre la pauvreté et assurer un développement équitable. L’arrivée de Saemaul dans le nord du Sénégal est ouf de soulagement des habitants des villages de Talbakhé à Dagana, Ndombo Alarba à Richard Toll, Minguègne Boye à Saint Louis et Mbolo Birane dans le département de Podor. Le mouvement Saemaul a fortement participé à la modernisation des campagnes et responsabilise la communauté vers plus de solidarité et d’entraide, a ajouté Alpha Sall, chef de secteur de la SAED à Saint Louis. Pour les bénéficiaires, ce n’est pas tout simplement un projet de Saemaul mais plutôt un projet de développement de leur localité. En à croire à Mouhamadou Lamine Dramé, Chef des projets de la Fondation Saemaul Sénégal, ce séminaire de formation, organisée a été demandé par la Corée sur la base des leçons à apprendre sur Saemaul Globalization Fundation (SGF) et ses réalisations, sur l’expérience de développement de l’économie Coréenne et la création d’organisation professionnels telles que GIE et de ONG. Pour lui, c’est une grande satisfaction des populations qui ont répondu présents et ont magnifié les réalisations de Saemaul dans leur localité. « Nous avons constaté beaucoup de changement sur notre vie quotidien depuis l’arrivée de Saemaul dans nos localités. L’agriculture a beaucoup évolué dans les rizeries maintenant tout se fait avec des machines en commençant par les pépinières jusqu’aux repiquages », ont reconnu les leaders de Saemaul. En à croire à Mansour Tall, président Saemaul à Ndombo Alarba dans la commune de Richard Toll, le séminaire organisé par Saemaul est une satisfaction totale pour tous ceux qui ont assisté parce que nous savons tous que l’esprit Saemaul consiste à développer le monde parce qu’à la période des années 1960, la Corée était un pays sous développé c’est grâce à la confiance en soi et l’esprit instauré dans leur pays, cela a permis aujourd’hui le développement économique de la Corée du Sud jusqu’à aider d’autres pays à se développer. Ce n’est pas du tâtonnement parce que la personne doit s’engager et déterminer pour tout ce qui favorise son développement économique. L’esprit Saemaul est un esprit utile à partager pour les populations et pour le monde entier. L’importance du séminaire c’est qu’elle a permis à d’autres personnes qui ne connaissaient pas l’esprit Saemaul de s’en approprier, ce n’est plus la peine pour eux de se rendre jusqu’au Corée pour se former comme ça a été pour nous. Saemaul nous a apporté à notre époque quelque chose qui nous manquait pour notre développement. Relance l’esprit d’entraide et de coopération des populations

Mamadou SY

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.