});












Redéploiement de l’apprentissage : Environ 550 maîtres sélectionnés par an et pour chaque région

= 2744

Dans le cadre d’un programme de redéploiement de l’apprentissage engagé par l’Etat du Sénégal, la Chambre des métiers, est en train de dérouler un programme du ministère de la formation professionnelle et de l’artisanat. Une rencontre de présélection de maître-artisan s’est tenue depuis ce lundi à Dakar pour quatre corps de métiers: mécanique, menuiserie métallique, menuiserie-bois et couture.

Le projet a d’abord démarré par l’identification, l’installation d’un Comité régional d’apprentissage (Cra), présidé par le gouverneur pour chaque région. Le président de la Chambre des métiers, Mr Maguette Mbow, a indiqué que ce CRA se chargera, d’animer et d’aider la direction dans la mise en œuvre du programme. Il s’agit de former des jeunes pour leur permettre de s’insérer dans le marché du travail.

Le CRA est constitué par l’ensemble des membres de la chambre des
métiers, des professionnels, des inspecteurs spécialisés, mais
également des formateurs. Pour finaliser ce processus de sélection des
maîtres, les dirigeants de cette structure ont distribué des
questionnaires pour leur l’identification. «Une fois sélectionnés, les
maîtres seront accrédités par le ministre», a souligné Mr Mbow qui est
le point focal du CRA de la région de Dakar.

Ainsi, Pape Mamadou N’diaye, le chef de bureau suivi- documentation de la Direction de l’apprentissage et de la formation professionnelle a soutenu que l’apprenti est au cœur du projet. «Après la sélection définitive qui va durer trois jours, nous  verront quels sont les gens qui ont déposé,et une mission de conformité sera chargée de voir ce qu’ils ont mis dans les fiches».

Après cette phase de sélection, les membres de la Chambre des métiers vont passer à l’identification des besoins en formation et en équipement. «On ne peut aider les artisans sans pour autant les former et aussi les équiper, car le secteur évolue avec les nouvelles technologies et/ou connaissances», a-t- il relevé. 550 maitres seront sélectionnés, à raison de 5 apprentis par maître, soit 2 800 apprentis à Dakar et 10 000 au niveau national.

Une fois formé, l’apprenti passera 20% de son temps au niveau des centres de ressources et 80% au niveau de l’atelier. Mr Ndiaye a expliqué qu’il s’agit d’une formation par alternance et le programme utilisé est l’approche par les compétences. «Il s’agira de demander à l’apprenti ce qu’il sait faire, mais également ce qu’il peut faire», a-t- il précisé.

Mr N’diaye rappellera que la Chambre des métiers est le bras technique de la Direction de l’apprentissage. Et, il est important de procéder à la réorganisation du secteur de l’artisanat pour mieux prendre en charge le sous-emploi. Cette rencontre s’est tenue en présence des représentants des collectivités locales, notamment de la Ville de Pikine.

Le Diaraf

Riadinfos.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.